Tunnel Howald – Pas assez de monde pour surveiller 3 postes

Publié

Tunnel HowaldPas assez de monde pour surveiller 3 postes

LUXEMBOURG - Les équipes d'ouvriers sous le tunnel Howald se relaient, 16heures par jour, six jours sur sept

Les travaux et les perturbations de la circulation se finiront fin octobre.

Les travaux et les perturbations de la circulation se finiront fin octobre.

Le député socialiste Lucien Lux se demandait pourquoi ils ne le faisaient pas 24h/24, en trois postes. Le ministre des Infrastructures Claude Wiseler (CSV) répond que les «moyens en ressources humaines disponibles» ne permettent la surveillance que «de deux postes».

Et qu'il est plus simple, pour certains travaux comme le forage de 17 000 trous, d'augmenter le nombre d'ouvriers que le nombre d'équipes. Toutefois, précise le ministre, un troisième poste est utilisé pour des travaux annexes et pourrait venir pallier des retards.

Ton opinion