Traversée en ballon – Pas d'exploit pour l'équipage lorrain

Publié

Traversée en ballonPas d'exploit pour l'équipage lorrain

La tentative de rallier en ballon à gaz la Lorraine à l'Angleterre, plus d'un siècle après un exploit similaire jamais réédité depuis, a échoué dimanche après-midi, en raison d'une fuite de gaz.

«Dans l'après-midi, alors que le ballon était en train d'être gonflé, une forte rafale de vent a affaissé le ballon et l'a plaqué au sol, provoquant un décrochement du boisseau, la partie accrochée au ballon et qui permet au gaz de se détendre», a expliqué l'un des organisateurs. «Quand on a essayé de le raccrocher, la soupape n'a pas tenu, libérant le gaz», a-t-il poursuivi.

Les trois pilotes, Benoît Pelard, Laurent Lajoye et Sébastien Rolland, n'auraient alors disposé que de 800 m3 de gaz pour effectuer leur périple, soit 200 m3 de moins que nécessaire. «Nous aurions pu essayer de ne partir qu'à deux au lieu de trois, mais nous aurions alors volé trop haut. Par ailleurs, les conditions météo en Angleterre n'étaient pas optimales», a expliqué Benoît Pelard. «Nous referons une nouvelle tentative, plus tard, mais en douce : nous ne le dirons que lorsque nous aurons réussi», a-t-il dit devant la cinquantaine de badauds venus soutenir les pilotes sur le tarmac de l'aérodrome.

L'engin, de fabrication amateur et baptisé «Grand Nancy», devait décoller dimanche en début de soirée depuis l'aérodrome d'Essey-lès-Nancy, pour une durée de vol estimée entre 24h et 36h. L'équipage s'était donné pour but de rééditer l'exploit de Marie Marvingt, qui avait rallié Nancy à Southwold le 26 octobre 1909, au gré du vent, à bord de «L'étoile filante».

L'aventurière, qui pilotait encore des hélicoptères à l'âge de 85 ans, avait été qualifiée de «femme la plus extraordinaire depuis Jeanne d'Arc» par le Chicago Tribune, à sa mort en 1963.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion