Pas de bordel pour la police de Saint-Josse
Publié

Pas de bordel pour la police de Saint-Josse

BRUXELLES - Un commissaire de police de Saint-Josse, petite commune de l’agglomération bruxelloise, a très officiellement prié ses hommes de s’abstenir de «fréquenter les bordels» et de boire de l’alcool durant les heures de service, a rapporté hier le quotidien belge «La Dernière-Heure».

«Ces fonctionnaires pensent que les heures de service servent à consommer de l’alcool dans des débits de boissons, à faire du sport, à fréquenter les "bordels" ou autres salons de massage, à entretenir une relation intime avec des habitant(e)s de son quartier ou lors de sa patrouille, à manger à l’extérieur à la vue de tout le monde...», écrivait le commissaire Renard, dans une circulaire datée du 28 mai. Il rappelait ses hommes au respect de la déontologie, soulignant que la hiérarchie «ne tolérera plus» de tels écarts.

Ton opinion