Coronavirus au Luxembourg – Pas de drones pour surveiller la population

Publié

Coronavirus au LuxembourgPas de drones pour surveiller la population

LUXEMBOURG - Le gouvernement n'a pas établi de base légale pour permettre à la police de faire respecter le déconfinement progressif avec des drones.

«L’utilisation des drones peut effectivement susciter des questions au niveau de la protection des données et de la vie privée», souligne la direction de l'aviation civile.

«L’utilisation des drones peut effectivement susciter des questions au niveau de la protection des données et de la vie privée», souligne la direction de l'aviation civile.

AFP/L'essentiel

«Vu sa réticence pour les application de traçage, je vois mal le gouvernement autoriser les drones», note Thierry Lallemang. Le commissaire au sein de la Commission nationale pour la protection des données explique que l'utilisation de drones par la police pour surveiller la population, dans le cadre du confinement ou désormais du déconfinement progressif (respect des gestes barrières, rassemblements limités à 20 personnes), n'est pas possible au Luxembourg. «Aucune base légale n'a été établie en ce sens», ajoute-t-il. Interrogée, la police confirme que «le cadre réglementaire pour un tel usage des drones n'est pas donné pour le moment».

«L’utilisation des drones pour le contrôle du respect du confinement peut effectivement susciter des questions au niveau de la protection des données et de la vie privée», souligne la direction de l'aviation civile, qui est chargée de délivrer des autorisations aux exploitants de drones, dont la police.

Le Grand-Duché ne devrait donc pas suivre l'exemple de la police de Metz, qui traque les contrevenants au confinement avec un drone. Ou de celui de la commune de Treviolo en Italie, où un drone ne se contente pas de traquer les réfractaires au confinement, mais aussi de mesurer leur température à distance. D'autres pays en Europe, en Asie ou au Moyen-Orient ont aussi adopté les technologies déployées en Chine au début de la pandémie, que ce soit pour surveiller les mouvements des citoyens, désinfecter les espaces publics ou développer les livraisons.

Au Luxembourg, l’usage de drones par la police «se fait dans le cadre de missions de police judiciaire et pour notre service communication», indique-t-elle.

(Olivier Loyens/L'essentiel )

Ton opinion