Avant démolition – Pas de fête d'adieu dans le sous-sol Aldringen

Publié

Avant démolitionPas de fête d'adieu dans le sous-sol Aldringen

LUXEMBOURG - Une fête devait se tenir samedi, pour dire au revoir au mythique sous-sol qui sera bientôt démoli, mais la capitale en a décidé autrement.

Pour des raisons de sécurité, la Ville de Luxembourg ne veut pas de fête dans le sous-sol Aldringen.

Pour des raisons de sécurité, la Ville de Luxembourg ne veut pas de fête dans le sous-sol Aldringen.

Editpress

Depuis quelques heures, une affiche annonçant une fête «Goodbye Hamilius» circule sur Facebook. Cette soirée d'adieu devait se tenir samedi, de 17h à 20h, mais finalement l’événement est annulé. Une décision prise par la Ville de Luxembourg, mardi. Dans un communiqué publié ce mercredi, elle explique ce choix par «des déficiences importantes au niveau de la sécurité».

«Depuis début avril, le sous-sol Aldringen se trouve partiellement en chantier, les rampes d’accès au sous-sol dans l’avenue Monterey et au boulevard Royal étant fermées, ne laissant que six accès, nombre insuffisant au vu du nombre de visiteurs attendus (1 000) pour l’événement», peut-on lire dans le communiqué. La Ville dément en outre avoir autorisé l’événement avant de se rétracter en précisant que «la demande de l’organisateur n’est parvenue que début mai».

Clap de fin le 1er juin

«Notre but était d’organiser une belle fête autour d’un lieu qui dans quelques temps n’existera plus que dans nos souvenirs, mais nous ne souhaitons aucunement que cela se fasse au détriment de la sécurité des participants, et en cela nous rejoignons la position de la Ville de Luxembourg», expliquent les organisateurs.

La Ville de Luxembourg leur propose cependant de mettre gratuitement à leur disposition des locaux pour l’évènement à une date à convenir. Une proposition accueillie avec «satisfaction» par les organisateurs qui confirment, dans un communiqué, «qu’aucun rassemblement ne sera organisé ce samedi à Hamilius».

Le 28 février, à minuit, le parking Aldringen a fermé ses portes en prévision du grand chantier Royal-Hamilius qui transformera définitivement le centre de la capitale. Le 1er juin ce sera au tour du mythique sous-sol de fermer avant d'être définitivement démoli.

(Fatima Rougi/L'essentiel)

Ton opinion