Look – Pas de mascara, pas d'emploi

Publié

LookPas de mascara, pas d'emploi

Le maquillage est-il un uniforme de travail comme un
autre? Négliger cet aspect peut valoir un licenciement.

«Sans fard, point de boulot tu n'auras»... Serait-ce le nouveau commandement des femmes actives? On peut le croire si on se fonde sur la mésaventure d'une jeune employée de la maison Harrods, en juillet dernier. L'incident a fait polémique en Angleterre. Melanie Starck, 24 ans, travaillait au rayon cosmétiques. Elle a été licenciée après cinq ans parce qu'elle refusait catégoriquement de se farder. Le maquillage fait partie de «l'uniforme» de la maison, à plus forte raison pour qui en vend.

Chez Harrods, deux pages du règlement interne sont consacrées au code vestimentaire: il est obligatoire de porter une base, du blush, des yeux fardés (mais pas trop lourdement), du rouge à lèvres, du contour à lèvres et du gloss, et cela en permanence et de manière discrète, tout en tenant compte de l'éclairage. Même si cette anecdote est un cas particulier, elle nous en dit long sur l'importance qu'un patron attache à l'apparence de ses employés. Donc, avant de commettre une gaffe, suivez les conseils de notre diaporama.

Ton opinion