Inflation au Luxembourg: «Pas de privation, mais on fait plus attention aux promotions»
Publié

Inflation au Luxembourg«Pas de privation, mais on fait plus attention aux promotions»

LUXEMBOURG - À la recherche de réductions ou de solutions pour «moins gaspiller», la population s’adapte à la récente augmentation du coût de la vie au Luxembourg.

par
Frederic Lambert

Editpress/Julien Garroy

L’augmentation du prix de l’énergie et des produits de première nécessité commence à peser dans le portefeuille. Comment la population au Grand-Duché s’adapte à cette situation? «Cette augmentation du coût de la vie, cela me touche pleinement», regrette Pierre, employé à Luxembourg-Ville dans le secteur bancaire: «La vie était déjà chère au Grand-Duché, et elle est désormais encore plus chère. Il faut adapter ses habitudes. Quand c’est possible, par exemple, on prend un peu moins la voiture. Pour les trajets courts, on s’en passe».

Et d'ajouter: «Par rapport à mes voyages en Europe, je continue toutefois de miser sur l’avion, car cela me fait gagner du temps. On tente de réserver des tickets à l’avance pour payer un peu moins cher, si c’est possible. Par rapport à mes loisirs, l’impact est plus faible, je ne me prive pas d’un restaurant ou d’un cinéma, mais je vais peut-être chercher l’endroit qui fait des remises ou des promotions».

«La chance d'avoir un pouvoir d'achat ''correct''»

«Depuis ces dernières semaines, je m’adapte», admet pour sa part Isabelle. «Je regarde les promotions et je fais même des menus pour la semaine, pour ne pas acheter inutilement et gaspiller. La vie est chère, surtout au Luxembourg. En tant que résidente, je me rends compte que le ticket de caisse augmente de jour en jour. Je ne me prive de rien, car j’ai la chance d’avoir un pouvoir d’achat ''correct''».

Et pour les prochaines vacances? «J’ai toujours la chance de pouvoir me faire plaisir de temps en temps. Au niveau des vacances, je ne suis pas concernée, car nous avons une maison à l’étranger. Du coup, on ira au Portugal dans notre maison familiale. On a de la chance à ce niveau-là».

Ton opinion

6 commentaires