Cyclisme: Pas de retraite pour Quintana toujours à la recherche d’une équipe

Publié

CyclismePas de retraite pour Quintana toujours à la recherche d’une équipe

La convocation d’une conférence de presse avait alimenté les soupçons d’une annonce de retraite pour le coureur colombien, mais «le Condor des Andes» a au contraire réaffirmé mercredi sa volonté de poursuivre sa carrière.

Nairo Quintana «continue» à se préparer pour «participer aux courses les plus importantes du monde».

Nairo Quintana «continue» à se préparer pour «participer aux courses les plus importantes du monde».

AFP

La convocation d’une conférence de presse avait alimenté les soupçons d’une annonce de retraite pour le coureur colombien Nairo Quintana, bientôt 33 ans, mais «le Condor des Andes» a au contraire réaffirmé mercredi sa volonté de poursuivre sa carrière. Disqualifié du Tour de France 2022 terminé à la 6e place et sans équipe depuis sa rupture de contrat avec la française Arkéa-Samsic, Nairo Quintana «continue» à se préparer pour «participer aux courses les plus importantes du monde».

Arguant qu’un «vrai cycliste n’abandonne pas face à l’adversité», le grimpeur de poche (1,67 m, 58 kg) veux «concourir à nouveau, enfiler un dossard et ressentir l’exigence de répondre à une équipe». Il a dit son intention de se rendre très prochainement en Europe «pour voir ce qui peut être fait» après avoir, dit-il, «parlé à certaines équipes mais la négociation n’a pas abouti». Nairo Quintana a été disqualifié la dernière Grande boucle après la découverte dans son sang de traces de tramadol, un antidouleur interdit par le règlement médical.

Vainqueur du Giro 2014, de la Vuelta 2016, il n’a jamais réalisé son rêve de remporter le Tour de France. Il a dû se contenter de deux deuxièmes places en 2013, dès sa première participation, et 2015, d’une troisième place en 2016 et de trois victoires d’étape, déclenchant à chaque fois l’hystérie dans sa Colombie natale, pays passionné de vélo. S’il est le cycliste colombien le plus titré avec 51 succès, son compatriote Egan Bernal est le seul à avoir jamais gagné la Grande boucle, en 2019.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire