«Pas de risque imminent de Guerre mondiale»

Publié

François Bausch«Pas de risque imminent de Guerre mondiale»

«La population du Luxembourg doit rester calme». Dans une interview accordée à L'essentiel, le ministre de la Défense, François Bausch, se veut à la fois ferme et rassurant, après l'explosion d'un missile en Pologne, à la frontière ukrainienne.

par
Thomas Holzer
François Bausch à la rencontre de l'armée luxembourgeoise en Lituanie, au printemps dernier.

François Bausch à la rencontre de l'armée luxembourgeoise en Lituanie, au printemps dernier.

SIP

L'essentiel: Les ambassadeurs de l'OTAN se sont réunis en urgence mercredi. Quelles sont les premières conclusions?

François Bausch, ministre de la Défense: L'enquête n'est pas encore terminée, mais tout démontre qu'il n'y a pas eu d'attaque ciblée de la Russie contre la Pologne, même si ce drame est évidemment le résultat des bombardements russes en Ukraine. La probabilité est forte qu'il s'agisse d'un missile de défense des forces ukrainiennes. C'est déplorable pour les deux personnes décédées, ainsi que pour les dégâts matériels.

Quelle sera la riposte de l'OTAN?

La Pologne n'invoquera pas l'article 4 du traité (NDLR: un pays demande à consulter ses alliés en vue d'une éventuelle réponse). Cela renforce néanmoins notre position adressée à la Russie: n'essayez pas d'attaquer un membre de l'OTAN, car ça va mal finir.

Les bombardements russes ont été intenses ces dernières heures…

Après que le président Zelensky a évoqué les conditions pour se mettre à la table des négociations, la réponse de la Russie a été d'envoyer 100 missiles tirés aveuglement sur la population civile. Militairement, cela n'a aucun sens. Ces tirs visent seulement à intimider la population ukrainienne, ce qui démontre l'extrême brutalité de la Russie.

Les investigations se poursuivent en Pologne.

Les investigations se poursuivent en Pologne.

AFP

Un missile est tombé sur sur le territoire de l'UE. S'agit-il d'un tournant?

Cela nous rappelle que cette guerre se déroule aux abords de l'UE, et qu'elle peut y arriver à tout moment. C'est pourquoi il est très important que les États-membres fassent le maximum pour sécuriser les frontières de l'Union. Six soldats de l'armée luxembourgeoise sont présents en Lituanie, et bientôt 25 en Roumanie via un nouveau mandat aux côtés des Français et des Belges.

Faut-il tout de même relever le niveau d'alerte?

Non. Le message que j'adresse aux résidents, c'est qu'il faut rester calme et ne pas céder à la panique. La population peut être rassurée, il n'y a pas de risque imminent de Troisième Guerre mondiale. L'OTAN n'est pas impliqué directement dans le conflit.

Mais la tournure de la guerre en Ukraine demeure incertaine…

La guerre bascule en défaveur de la Russie. La libération de Kherson en est la dernière illustration. La Russie doit se retirer et proposer une paix immédiate. Un jour, il y aura des négociations. Il est important d'aider l'Ukraine, pour qu'elle soit en position de force à ce moment-là, et que la Russie comprenne que des guerres d'agression comme celle-ci ne sont plus tolérables au XXIe siècle. L'Ukraine se défend aussi pour la liberté démocratique, à laquelle nous sommes tellement attachés.

Vous croyez à la paix bientôt?

Oui, il faut toujours l'espérer. Une guerre d'agression ne peut jamais être gagnée. Toutes les nations qui ont essayé ont à la fin échoué et ont créé des catastrophes humanitaires.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

27 commentaires