Luxembourg – «Pas de vaccin obligatoire, il faut convaincre»
Publié

Luxembourg«Pas de vaccin obligatoire, il faut convaincre»

LUXEMBOURG - Covid, inondations, Afghanistan, Xavier Bettel a passé en revue une liste de sujets d’actualité lors de son point presse. Voici les principaux enseignements.

Aucun des patients en soins intensifs au Luxembourg n'est vacciné, a affirmé le Premier ministre.

Aucun des patients en soins intensifs au Luxembourg n'est vacciné, a affirmé le Premier ministre.

Le Covid-19 au Luxembourg

«Il va falloir continuer à vivre avec le virus». Malgré la progression de la vaccination, le chef du gouvernement n’a fait aucun mystère de la situation sanitaire qui demeure fragile avec même «une légère hausse» des infections constatée les derniers jours. Le Premier ministre en a profité pour réitérer un appel à la vaccination: «Aucun des 5 patients en soins intensifs n’est vacciné», a-t-il illustré.

Décrétée dans certains pays voisins, la vaccination obligatoire pour le personnel soignant n’est «pour l’instant» pas envisagée. «Nous essayons de convaincre, mais il y a une question de responsabilité, particulièrement pour les professionnels qui travaillent avec des personnes vulnérables». Concernant la potentielle troisième dose, Xavier Bettel a plaidé pour «un standard européen».

Les inondations de la mi-juillet

«Le Luxembourg n’a jamais connu une telle catastrophe», a résumé le Premier ministre, qui a largement insisté sur l’impact du changement climatique et la nécessité de «limiter le réchauffement pour les prochaines générations mais aussi pour améliorer la qualité de vie». Interrogé sur les progrès relatifs du Luxembourg en la matière, M. Bettel espère que «les nouvelles mesures seront efficaces avant 2030. Il faut trouver des possibilités pour produire différemment, mais nous ne pouvons pas tout faire du jour au lendemain et fermer nos entreprises».

Concernant la gestion de la crise, le Premier ministre a reconnu que «des choses ont moins fonctionné», mais il a aussi insisté sur la réponse rapide de l’État. Les 50 millions d'euros débloqués initialement pour réparer les dégâts des inondations ne suffiront pas, car déjà 49 millions ont été demandés par 143 habitants d'une trentaine de communes. Le gouvernement a donc décidé de porter l'enveloppe globale à 100 millions d'euros.

Concernant les futures mesures visant à limiter l’impact des crues, le gouvernement compte notamment mettre en place une alerte SMS généralisée, procéder à des renaturations de cours d’eau ou encore garantir un accès continu à l’électricité.

La situation en Afghanistan

Discret au cœur de la crise, Xavier Bettel a souligné «la responsabilité du Luxembourg» vis-à-vis des personnes qui ont aidé les Occidentaux. «C’est une véritable tragédie humaine», a martelé le Premier ministre expliquant que le Luxembourg «a tout fait» pour rapatrier les personnes qui ont un lien avec le Luxembourg. Sur le plan diplomatique, M. Bettel estime que la décision des États-Unis de quitter l’Afghanistan a été «trop rapide».

(th/L'essentiel)

Ton opinion