Nomination à la BCE – «Pas question d'avoir un autre candidat»

Publié

Nomination à la BCE«Pas question d'avoir un autre candidat»

LUXEMBOURG - La polémique autour de la nomination d'Yves Mersch au directoire de la Banque centrale européenne (BCE) a connu un nouvel épisode mardi soir avec la prise de position de Jean-Claude Juncker.

Jean-Claude Juncker a réaffirmé sa volonté de voir Yves Mersch nommé au sein du directoire de la BCE.

Jean-Claude Juncker a réaffirmé sa volonté de voir Yves Mersch nommé au sein du directoire de la BCE.

Editpress

Sommé par les députés européens de s'expliquer quant au choix de proposer l'actuel gouverneur de la banque centrale du Luxembourg au sein du directoire de la BCE, le Premier ministre luxembourgeois n'a pas fait attendre sa réponse. «Il n'est pas question d'avoir un autre candidat», a indiqué mardi soir Jean-Claude Juncker, après son entretien avec la présidente de la commission parlementaire en charge de nommer le prochain membre de la BCE.

Un maintien de la position luxembourgeoise face au choix de la commission parlementaire qui s'était opposée à la nomination d'Yves Mersch en raison de l'absence de femmes au sein du conseil des gouverneurs de la plus haute instance financière de l'Union européenne. Concrètement, cette inflexibilité du Premier ministre luxembourgeois supposerait l'organisation, dans les prochaines semaines, d'une nouvelle audition d'Yves Mersch par les députés européens.

En cas de nouveau refus des parlementaires, Jean-Claude Juncker pourrait envisager le passage en force et imposer son choix en ignorant l'avis des députés. Une option que le Premier ministre pourrait avoir en dernier recours. «Ce n'est pas le scénario que je préfère, indique Jean-Claude Juncker. Je ne veux pas de querelle avec le Parlement».

Jmh/L'essentiel Online avec Tageblatt.lu

Ton opinion