Patrick Drahi reprend les commandes d'Altice

Publié

Patrick Drahi reprend les commandes d'Altice

Le groupe de télécoms et médias Altice, en pleine dégringolade boursière, a annoncé jeudi la démission de son directeur général, Michel Combes.

Cette nouvelle structure de direction est destinée à «mieux mettre en œuvre la stratégie d'Altice.

Cette nouvelle structure de direction est destinée à «mieux mettre en œuvre la stratégie d'Altice.

AFP

«Patrick Drahi va être nommé président du conseil d'administration et établira les priorités stratégiques, opérationnelles, commerciales et technologique du groupe ainsi que leur exécution, en particulier à SFR», le groupe français de télécoms, a indiqué Altice dans un communiqué. Altice a publié le 2 novembre un chiffre d'affaires en repli au troisième trimestre, en particulier sur ses deux principaux marchés, la France et les États-Unis, qui a entrainé l'action dans une spirale vertigineuse de baisse.

Alain Weill, jusqu'alors directeur général de SFR Medias (BFM TV, Libération etc), est nommé PDG de SFR, tandis que Dexter Goei, déjà directeur général d'Altice USA, est nommé directeur général d'Altice. Armando Pereira, un proche de Patrick Drahi, est nommé directeur d'Altice Telecom avec pour principale mission de superviser l'ensemble des activités télécoms du groupe, en particulier en France avec SFR.

Direction instable

Cette nouvelle structure de direction est destinée à «mieux mettre en œuvre la stratégie d'Altice, à mettre en place un système de responsabilités plus clair et à améliorer les performances opérationnelles et financières» du groupe, indique Altice. Altice a multiplié les acquisitions ces dernières années, notamment SFR, Portugal Telecom, ou Suddenlink et Cablevision aux États-Unis.

Le groupe peine à stabiliser sa direction, le directeur général de SFR, Michel Paulin, ayant quitté son poste en septembre. Michel Combes avait rejoint Altice en août 2015, son transfert suscitant une forte polémique en raison de l'importance de la rémunération qu'il avait encaissée à la suite de son départ d'Alcatel-Lucent, équipementier télécoms racheté par Nokia.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion