Politique au Luxembourg: Paulette Lenert veut «s'attaquer aux disparités entre riches et pauvres»

Publié

Politique au LuxembourgPaulette Lenert veut «s'attaquer aux disparités entre riches et pauvres»

SCHENGEN – La vice-Première ministre, «prête» à mener la campagne des législatives pour le LSAP, a déjà déroulé une partie de son programme.

par
Joseph Gaulier
Paulette Lenert s'est positionnée pour mener la campagne électorale du LSAP.

Paulette Lenert s'est positionnée pour mener la campagne électorale du LSAP.

Editpress/Alain Rischard

«Paulette! Paulette!». Les militants socialistes étaient particulièrement enthousiastes, vendredi soir à Schengen, lorsque Paulette Lenert est montée à la tribune, à l’occasion des vœux de Nouvel An du parti. La vice-Première ministre a profité de l’occasion pour annoncer être «prête à assumer» une candidature aux élections législatives du 8 octobre, où elle se voit bien tête de liste.

Avant son annonce, la ministre de la Santé a déroulé un long discours programmatique, faisant ressembler l’événement à une cérémonie d’investiture. «Il est essentiel de défendre des valeurs socialistes dans cette période», estime Paulette Lenert. Elle entend «contrecarrer les tendances de disparités entre riches et pauvres» et veut faire en sorte «d’éviter que des gens restent sur le côté, sans profiter de l’élan de notre pays».

Une ascension fulgurante

Après avoir défendu «l’État social fort» et son interventionnisme pendant la crise du Covid-19, l’actuelle ministre a évoqué la réduction du temps de travail, que les socialistes mettent en avant depuis quelques mois: «Il serait irresponsable de ne pas s’intéresser à cet aspect, car nous voyons des difficultés de recrutement dans tous les secteurs. Il faut être ouverts et étudier les modèles qui fonctionnent».

Le parti tranchera la question lors d’un congrès après les élections communales (11 juin), mais en interne, plusieurs responsables estiment que «cela est en fait déjà acté». Aucun poids lourd du LSAP ne devrait se mettre en travers de la route de Paulette Lenert, qui devrait donc vivre la première élection de sa vie en tant que tête de liste nationale. Entrée discrètement au gouvernement dans la foulée du scrutin de 2018, elle a intégré le ministère de la Santé en février 2020 et c’est la gestion de la pandémie qui l’a propulsée en première ligne.

Editpress/Alain Rischard

Ton opinion

83 commentaires