Projet au Luxembourg – Paypal et l’Uni planchent sur la finance de demain
Publié

Projet au LuxembourgPaypal et l’Uni planchent sur la finance de demain

ESCH/BELVAL - À partir du 1er janvier, une équipe de recherche planchera sur l’avenir et la digitalisation de la finance. À l’initiative de Paypal, de l’Uni et du gouvernement.

Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a scellé un peu plus son ancrage au Grand-Duché ce lundi.

Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a scellé un peu plus son ancrage au Grand-Duché ce lundi.

L'essentiel

Implanté depuis 2007 au Luxembourg où il a son siège européen, le spécialiste du paiement en ligne Paypal a scellé un peu plus son ancrage au Grand-Duché, ce lundi. Dan Schulman, président et CEO du géant américain, est venu confirmer à Belval le lancement, à partir du 1er janvier prochain, d’un programme de recherches centré sur la digitalisation des services financiers.

La chaire, soutenue par le Fonds national de la recherche et menée à l’Université du Luxembourg, sera dirigée par le professeur Gilbert Fridgen, entre autres enseignant à Bayreuth et conseiller pour les autorités allemandes.

Au moins pour 5 ans

«Nous soutenons l’ambition du gouvernement luxembourgeois de faire de ce pays un leader mondial pour la digitalisation et l’innovation des services financiers», glissait, ambitieux, Dan Schulman. Un partenariat, déjà financé pour les cinq prochaines années, qui ravit aussi le ministre des Finances, Pierre Gramegna: «Les technologies financières et l’intelligence artificielle sont cruciales pour le développement futur de la place financière luxembourgeoise».

Si la recherche peut sembler abstraite, elle suit «un objectif commun» de résultats, pour reprendre Claude Meisch, ministre de l’Éducation. «L’industrie financière doit changer son approche technologique et même son business model. Comprendre la transformation digitale et trouver de nouvelles solutions pour la Fintech, voilà l’objectif», glisse Gilbert Fridgen, qui va pouvoir constituer son équipe à Belval.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Ton opinion