En Egypte – Peines de mort pour des violences lors d'un match

Publié

En ÉgyptePeines de mort pour des violences lors d'un match

Onze personnes ont été condamnées à mort, mardi, par la justice égyptienne, pour avoir participé à des violences dans un stade en 2012. La décision a été retransmise à la télé.

Les verdicts sont susceptibles d'appel. D'autres accusés ont été condamnés à des peines de prison diverses, allant de 5 à 15 ans. L'un des avocats des familles des victimes a estimé que ce verdict était «extrêmement équitable et satisfaisant». La sentence avait été transmise en avril pour avis au grand mufti d’Égypte.

Plus de 70 spectateurs avaient été tués et un millier d'autres blessés, la plupart victimes d'une gigantesque bousculade déclenchée par l'invasion du terrain par des supporters du club d'Al-Masry, l'équipe locale. D'autres sont tombés ou ont été jetés du haut des tribunes. Ces violences avaient eu lieu à Port-Saïd, dans le nord.

Cette tragédie constitue la plus grave manifestation de violence dans le football égyptien, régulièrement le théâtre de débordements et d'affrontements entre supporters. Les autorités ont pris depuis des mesures pour tenter de contrôler les violences dans les stades, dont les capacités ont notamment été limitées. Avec pour effet parfois de déplacer le problème: en février, 22 personnes ont été tuées dans des heurts entre les forces de l'ordre et des fans interdits d'accès à un stade du Caire.

(L'essentiel/ats)

Ton opinion