Jeux olympiques d'hiver – Pékin a refermé sa parenthèse olympique
Publié

Jeux olympiques d'hiverPékin a refermé sa parenthèse olympique

De la neige et de la glace. Les Jeux olympiques d'hiver se sont déroulés du 4 au 20 février, à Pékin (Chine). Ils se sont achevés au cours d'une cérémonie bon enfant.

A general view of fireworks light up the sky above the National Stadium, known as the Bird's Nest, during the closing ceremony of the Beijing 2022 Winter Olympic Games in Beijing, on February 20, 2022. (Photo by Noel Celis / AFP)

A general view of fireworks light up the sky above the National Stadium, known as the Bird's Nest, during the closing ceremony of the Beijing 2022 Winter Olympic Games in Beijing, on February 20, 2022. (Photo by Noel Celis / AFP)

AFP/Noel Celis
1 / 27
20.02  Un spectaculaire feu d'artifice a été lancé lors de la cérémonie de clôture des JO.

20.02 Un spectaculaire feu d'artifice a été lancé lors de la cérémonie de clôture des JO.

AFP/Noel Celis
18.02 La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet est devenue à 25 ans championne olympique de la mass-start, vendredi sur le site extrêmement venté de Zhangjiakou, et a apporté à la France sa 14e médaille aux JO-2022 de Pékin.

18.02 La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet est devenue à 25 ans championne olympique de la mass-start, vendredi sur le site extrêmement venté de Zhangjiakou, et a apporté à la France sa 14e médaille aux JO-2022 de Pékin.

AFP/Pierre-philippe Marcou
17.02 Battues par les Américaines il y a quatre ans après les tirs au but, les Canadiennes ont pris leur revanche à Pékin (3-2).

17.02 Battues par les Américaines il y a quatre ans après les tirs au but, les Canadiennes ont pris leur revanche à Pékin (3-2).

AFP/Gabriel Bouys

Les JO d'hiver en direct

• Pékin accueille les JO d'hiver jusqu'au 20 février, devenant la première ville à avoir organisé des Jeux d'été et d'hiver.
• 2 874 athlètes de 91 pays prennent part à ces JO
• Le Luxembourg est représenté par deux skieurs.
• Des médailles seront distribuées au terme de 109 épreuves, dans quinze disciplines différentes.

Dimanche 20 février

Pékin a conclu ses Jeux olympiques d'hiver au cours d'une cérémonie bon enfant dimanche, dans son célèbre «Nid d'Oiseau», clôturant seize jours d'exploits sportifs et de bulle sanitaire, avant de passer le relais à Milan et Cortina qui accueilleront l'édition 2026. Vers 20h00 locales (13h au Luxembourg), l'hymne national chinois a donné le coup d'envoi de la soirée dans un stade aux tribunes bien plus sonores et remuantes que lors de l'ouverture et tapissées de lanternes rouges.

Le spectacle a rapidement laissé la place aux sportifs avec l'entrée des porte-drapeaux. Pour la France, cette charge est revenue sans surprise au héros de ces Jeux, Quentin Fillon Maillet, quintuple médaillé en biathlon. L'Autrichien Johannes Strolz, homme fort inattendu du ski alpin avec trois médailles, et la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland, trois fois titrée en biathlon, ont également eu cet honneur, sans oublier le porte-drapeau des Samoa, de nouveau vêtu de son costume traditionnel, le torse nu et huilé malgré les températures proches de zéro. Gao Tingyu, devenu le premier Chinois à remporter un titre olympique en patinage de vitesse, portait sur ses épaules Mengtao Xu, championne olympique de saut acrobatique.

Sur l'Hymne à la joie de Beethoven, les athlètes des 91 délégations ont ensuite entamé leur défilé, médaille autour du cou pour certains, masque sur le visage pour tous. En queue de peloton, l'arrivée des sportifs chinois, qui ont réussi à décrocher quinze médailles (un record pour le pays), a provoqué la joie du public. L'apparition sur les écrans d'Eileen Gu, prodige du ski freestyle et grande star de la quinzaine, a été particulièrement acclamée dans les tribunes, remplies à environ un tiers de leur capacité en raison des restrictions sanitaires.

Vendredi 18 février

Une nouvelle médaille d'or pour le biathlon français

La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet est devenue à 25 ans championne olympique de la mass-start, vendredi, sur le site extrêmement venté de Zhangjiakou, et a apporté à la France sa 14e médaille aux JO-2022 de Pékin.

Avec cette septième médaille en Chine, le biathlon français réalise son meilleur total, devant les six médailles de Vancouver en 2010, tiré par la locomotive Quentin Fillon Maillet. La France n'est par ailleurs plus qu'à une médaille de son record aux Jeux d'hiver de Sotchi et de Pyeongchang (quinze médailles).

Malgré ses quatre pénalités, Justine Braisaz-Bouchet a devancé à l'issue des 12,5 km deux Norvégiennes Tiril Eckhoff, 2e à 15 sec 3/10 (4 pénalités) et Marte Olsbu Roeiseland, 3e à 34 sec 9/10e (4 pénalités).

Jeudi 17 février

Les Canadiennes en or en hockey

Battues par les Américaines il y a quatre ans après les tirs au but, les Canadiennes ont pris leur revanche à Pékin (3-2). Après avoir survolé le tournoi, elles ont dominé leurs grandes rivales sur la dernière marche. La meilleure compteuse du tournoi, Sarah Nurse, a ouvert la marque avant que la capitaine Marie-Philip Poulin écrive quelques lignes de plus à sa légende en marquant le 2-0 et le 3-0. C’est elle qui avait inscrit les buts gagnants en finale lors des deux précédents sacres olympiques en 2010 et 2014.

Elle est aussi devenue la seule joueuse - femmes et hommes confondus - à marquer au moins un but dans quatre finales olympiques. Les Américaines ont réduit le score par Hilary Knight en deuxième période, avant de marquer un deuxième but grâce à Amanda Kessel, à 13 secondes de la fin du match. Mais il était déjà trop tard pour elles.

Mikaela Shiffrin éliminée dans le slalom du combiné alpin

L'Américaine Mikaela Shiffrin a été éliminée jeudi lors de la manche de slalom du combiné alpin des JO de Pékin, dont elle était favorite, pour ce qui était sa dernière chance de médaille sur une épreuve individuelle. La vice-championne olympique en titre de la spécialité a quitté le tracé de «l'Ice River» après une dizaine de portes, après avoir signé une excellente manche de descente qui la plaçait en cinquième position.

Elle était déjà sortie de piste au bout de trois portes lors de la première manche du géant, dont elle avait décroché l'or aux JO-2018 de Pyeongchang, puis du slalom, où elle avait été sacrée aux JO-2014 de Sotchi.

Aucun cas dans la bulle Covid pour la première fois

Les organisateurs des Jeux olympiques de Pékin ont annoncé jeudi, que pour la première fois depuis le début des JO, le 4 février, aucun cas de Covid n'avait été détecté parmi les gens intégrés dans la bulle olympique. Aucun des 68 970 tests effectués lors de la journée de mercredi ne s'est révélé positif, ont-ils annoncé, confirmant la tendance à la baisse régulière des cas de Covid, ces derniers jours, parmi tous ceux qui vivent dans la bulle olympique (sportifs, encadrements, délégations, médias, les organisateurs).

Mercredi 16 février

Matthieu Osch éliminé au slalom, le Vosgien Clément Noël en or

Matthieu Osch a participé ce mercredi, à la première manche du slalom homme. Le skieur luxembourgeois a malheureusement dû abandonner après la 4e porte. Il ne s'est donc pas qualifié pour la 2e manche. L'épreuve a été remportée par le Français Clément Noël.

Pour rappel, Matthieu Osch, 22 ans, avait réussi une belle performance, dimanche, sur le slalom géant masculin, en se hissant à la 28e place.

Mardi 15 février

Malgré la pression, Valieva prend la tête de la compétition

La patineuse russe Kamila Valieva était extrêmement attendue pour les épreuves individuelles de patinage artistique. L’adolescente a tout de même su faire face à la pression qui l’entoure depuis une semaine. Avec un programme entaché d’une faute sur le triple axel, elle occupe la première place du classement après le programme court avec 82.16 points. Ce lundi, après le rendu de la décision du TAS (Tribunal arbitral du sport), l’adolescente avait confié en larmes être «émotionnellement fatiguée» à la télévision russe, Perviy Kanal.

Le Chinois Su champion olympique de snowboard big air a 17 ans

Le Chinois Su Yiming, médaillé d'argent en slopestyle il y a une semaine, est devenu à seulement 17 ans, champion olympique de snowboard big air, mardi, aux Jeux de Pékin.

Avec un score cumulé de 182,50 obtenu grâce à deux premiers runs de haut niveau, le Chinois a devancé assez largement le Norvégien Mons Roisland (171,75 pts). Le Canadien Max Parrot, qui s'était imposé en slopestyle, complète le podium (3e, 170,25 pts). Su permet à la Chine de décrocher le premier titre olympique de son histoire en snowboard.

Lundi 14 février

Emportée par son élan, elle termine dans le décor

Lors de son troisième saut en big air, la Chinoise Ge Rong avait vraisemblablement un peu trop de vitesse et a fini sa course au-delà de l'aire d'arrivée. Elle est passée par-dessus les barrières et terminé sa course la tête dans la poudreuse.

Sa prestation lui a toutefois valu 65.75 points. Elle se classe à la 9e place, après trois manches, et se qualifie ainsi pour la finale de mardi.

Kamila Valieva autorisée à poursuivre la compétition

La patineuse russe Kamila Valieva, testée positive fin décembre, à une substance interdite, a été autorisée lundi, à participer à l'épreuve individuelle des JO de Pékin mardi, a annoncé le Tribunal arbitral du sport (TAS). La juridiction sportive a confirmé la levée de la suspension provisoire de l'adolescente de 15 ans par l'agence antidopage russe (Rusada), considérant que la priver d'épreuve avant même d'avoir examiné le fond de l'affaire lui causerait un préjudice «irréparable».

Papadakis et Cizeron en or en danse sur glace

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été sacrés champions olympiques de danse sur glace, lundi, aux Jeux de Pékin, apportant à la France sa 11e médaille, la troisième en or. Papadakis (26 ans) et Cizeron (27 ans) avaient été médaillés d'argent aux JO-2018. Sur la glace chinoise, ils se sont largement imposés, avec un total de 226,98 points, nouveau record du monde, devant les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov (220,51) et les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue (218,02).

Humphries sacrée en monobob

L'Américaine Kaillie Humphries, double championne olympique de bobsleigh sous les couleurs du Canada, a remporté lundi pour les États-Unis le premier titre olympique de l'histoire en monobob, mettant fin à l'hégémonie allemande sur la piste de Yanqing des JO de Pékin.

Le monobob féminin, où chaque pilote concourt seul, a fait ses débuts olympiques lors de ces Jeux de Pékin. Avant la performance époustouflante de Humphries, les Allemands avaient remporté les six épreuves précédentes sur la piste de Yanqing, avec quatre victoires en luge et deux en skeleton.

Dimanche 13 février

Quentin Fillon Maillet dans la légende

Le biathlète français Quentin Fillon Maillet est devenu champion olympique de la poursuite, dimanche sur le site de Zhangjiakou, apportant à la France sa dixième médaille des JO-2022 de Pékin, la deuxième en or pour le Jurassien et la délégation tricolore. Avec ce titre de la poursuite, celui de l'individuel et ses deux médailles d'argent en sprint et dans le relais mixte, Quentin Fillon Maillet entre dans la légende du sport français, devenant le premier sportif tricolore à remporter quatre médailles au cours d'une même édition des Jeux d'hiver.

Il neige sur les JO et ça crée la pagaille

Qualifications du slopestyle à ski chez les femmes reportées, slalom géant messieurs disputé dans des conditions très difficiles… On n’y croyait plus, mais ça s’est pourtant bien produit: il a neigé lors de ces Jeux d’hiver à Pékin! Entre samedi et dimanche, la bagatelle d’une dizaine de centimètres est tombée sur les sites olympiques plantés dans les montagnes au-dessus de Pékin. Pire, le froid, le vent et la visibilité difficile ont troublé les épreuves.

Ce qui semblerait normal un peu partout ailleurs autour de la planète a donc créé une légère pagaille dans l’«Empire du Milieu». Mais comme ici on ne rechigne pas devant la tâche, tout le monde a pris sa pelle, son balais ou sa souffleuse à feuille pour essayer de chasser ce vilain truc blanc tombé du ciel. On a même vu un triporteur évacuer de l’or blanc d’un endroit pour aller le mettre quelques kilomètres plus bas, sans bien comprendre le but de l’opération.

Matthieu Osch 28e du slalom géant

Le skieur luxembourgeois Matthieu Osch, 22 ans, a réussi une belle performance, dimanche, sur le slalom géant masculin des JO de Pékin. 62e de l'épreuve à PyeongChang (Corée du Sud) en 2018, Osch s'est hissé cette fois à la 28e place après son deuxième passage et alors que les conditions météo étaient particulièrement délicates. Le départ de la seconde manche avait d'ailleurs été repoussé. Un résultat satisfaisant dans le top 35, comme à l'occasion des mondiaux de Cortina, en Italie.

L'Alsacien Mathieu Faivre, lui, a décroché le bronze. La médaille d'or revient à l'ultra-favori suisse Marco Odermatt, qui concrétise sa domination écrasante sur la discipline cette saison (4 victoires et une deuxième place en cinq courses), et rattrape des débuts olympiques manqués, avec une 7e place en descente et une sortie de piste en super-G.

Biathlon: troisième titre pour la Norvégienne Roeiseland

La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a remporté dimanche son troisième titre olympique aux JO-2022 de Pékin, en écrasant la poursuite (10 km), deux jours après son sacre en sprint et une semaine après la victoire avec le relais mixte, sur le site de Zhangjiakou. Partie avec une trentaine de secondes d'avance sur sa première poursuivante, la Suédoise Elvira Oeberg, Roeiseland a réalisé un 19/20 sous la neige tombante. L'argent est revenu à la Suédoise Elvira Oeberg, reléguée à plus d'une minute et demie, et le bronze à une autre Norvégienne, Tiril Eckhoff. La première Française Julia Simon a terminé huitième.

Jeudi 10 février

L'Autrichien Johannes Strolz a remporté jeudi le combiné alpin des JO de Pékin devant le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde et le Canadien James Crawford, tandis que le Français Alexis Pinturault a été éliminé dans la manche de slalom.

Trente-quatre ans après son père Hubert, sacré dans la même épreuve en 1988, Strolz a parfaitement exploité son 4e chrono en descente pour s'imposer à 29 ans, dès ses débuts olympiques, quelques semaines après sa première victoire en Coupe du monde, dans le slalom d'Adelboden en Suisse.

L'exploit est tout aussi impressionnant pour Kilde, n°1 mondial de la descente et du super-G, qui n'avait pas disputé de slalom depuis deux ans et a décidé au dernier moment de s'aligner en combiné, après avoir décroché, mardi, le bronze du super-G.

Alexis Pinturault, détenteur du gros globe, vice-champion olympique et vice-champion du monde en titre du combiné, abandonne en revanche sa principale chance de titre à Pékin, après avoir fini 11e du super-G.

Mercredi 9 février

Le tableau des médailles après 5 journées de compétition

Nouvelle élimination surprise de Mikaela Shiffrin

L'Américaine Mikaela Shiffrin, déjà sortie prématurément lundi du géant des JO de Pékin, a été éliminée après quelques portes de la première manche du slalom mercredi, dont elle était championne olympique en 2014 et l'une des deux immenses favorites.

Prostrée dans la neige, la tête dans les bras, un monde s'est écroulé pour Shiffrin, la skieuse de tous les records, qui s'est finalement montrée faillible. Déséquilibrée après quatre portes seulement, elle a dû abandonner le slalom au bout de quelques secondes en première manche.

"Peut-être que j'avais dépassé ma limite, mais j'avais l'intention de faire mon meilleur ski et mes virages les plus rapides, et pour cela je devais pousser la ligne et la tactique (...) Je suis partie avec un état d'esprit très solide et j'ai été mise hors course. C'est décevant", a-t-elle déclaré lors d'un long passage en zone mixte, refoulant difficilement ses larmes.

La snowboardeuse tchèque Vendula Hopjakova évacuée sur civière

La snowboardeuse tchèque Vendula Hopjakova a été évacuée sur civière du snowpark de Zhandjiakou, après avoir chuté en huitièmes de finale de l'épreuve de snowboardcross des Jeux olympiques de Pékin, mercredi en milieu d'après-midi.

A la lutte avec la Russe sous drapeau neutre Kristina Paul, Vendula Hopjakova a croisé sa planche avec celle de la Russe, puis a heurté la piste avec la tête dans le dernier tiers du parcours de Zhangjiakou, où quelques flocons sont tombés pendant la phase à élimination directe du snowboardcross.

Prise en charge rapidement par les personnels médicaux, Hopjakova a été évacuée dans une barquette, un brancard traîneau, après une interruption de la compétition d'une dizaine de minutes.

Mardi 8 février

Le Norvégien Birk Ruud premier champion olympique de ski big air

Le ski big air, qui consiste à s'élancer d'un tremplin géant pour réaliser des figures acrobatiques, est présent pour la première fois au programme olympique. La finale consiste en trois passages. Les deux meilleurs constituent la note finale.

Le Norvégien Birk Ruud est devenu le premier champion olympique de ski big air aux Jeux de Pékin mercredi, devant l'Américain Colby Stevenson et le Suédois Henrik Harlaut.

«C'est un objectif que j'ai depuis mes 13 ou 14 ans, avant que ce sport ne devienne olympique. Je suis vraiment fier d'avoir exécuté ces figures et réussi ces sauts», a déclaré le jeune homme de 21 ans, vainqueur des deux derniers petits globes de cristal de la spécialité.

Sur la structure installée en pleine friche industrielle pékinoise, entre cheminées, hauts fourneaux et tours de refroidissement d'une ancienne usine sidérurgique, le jeune Norvégien a signé d'entrée la figure la mieux récompensée de la finale, avec cinq tours et demi en l'air pour un switch left triple 1980. Elle lui a valu une note de 95,75.

Lundi 7 février

14h Un match de hockey... avec masque

Les hockeyeuses russes et canadiennes ont joué avec des masques FFP2, lundi, lors de leur rencontre des Jeux olympiques de Pékin, qui a commencé avec une heure de retard, faute des résultats des tests Covid des Russes, et qui s'est terminée par la victoire des secondes 6 à 1. «Ce n'est pas une sensation agréable», a commenté Anna Shokhina, de l'équipe canadienne. «Il n'y a pas assez d'air».

7h30Gwyneth ten Raa abandonne en début de course

La jeune skieuse luxembourgeoise a connu un abandon rapide, lundi, lors de la première manche du slalom géant des Jeux olympiques d'hiver. Partie avec le dossard 63, la skieuse de seize ans est partie à la faute en début de course et n'a pas terminé sa descente, remportée par la slovaque Petra Vlova.

Elle aura l'occasion de se racheter lors du slalom. Grosse surprise dans cette course, qui a vu l'élimination de la championne olympique en titre américaine Mikaela Shiffrin, également victime d'une sortie de piste.

Dimanche 6 février

17h45 Les Allemands ulcérés par les «conditions de détention» de leurs «covidés»

Dirk Schimmelpfennig, chef de mission des Allemands en Chine, a sévèrement critiqué les conditions de quarantaine de sa star aux trois titres olympiques en combiné nordique et de deux de ses compatriotes, dans les colonnes de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Eric Frenzel, ainsi que ses compatriotes Terence Weber et Nolan Seegert, avaient été testés positifs au coronavirus à leur arrivée en Chine. Ils ont été ensuite isolés, comme nombre d'arrivants à Pékin. Tous trois sont asymptomatiques.

Selon la délégation allemande, les lieux de la quarantaine impérative de leurs athlètes sont loin des standards promis. Leur logement, notamment, n'est pas assez grand. Dirk Schimmelpfennig a en outre demandé au Comité international olympique que ses sportifs puissent «bénéficier de conditions d'hygiène acceptables» et de la capacité de «se nourrir régulièrement». Il a aussi exigé une plus grande fiabilité des tests PCR réalisés par les Chinois.

Le patineur artistique Nolan Seegert pourra bientôt emménager dans «une pièce plus grande», où il disposera d'une meilleure connexion Internet, qui lui permettra enfin de communiquer avec le monde extérieur avec moins d'interférences, ainsi que de plus d'espace pour installer les équipements nécessaires à garder la forme. L'équipe nationale allemande de hockey sur glace a spontanément offert sa volonté d'aider et a fourni à Seegert de quoi faire passer le temps un peu plus vite.

13h Gaskell abandonne ses premiers Jeux

La Canadienne Elena Gaskell (20 ans), spécialiste du Big Air, doit se retirer de la compétition après une chute à l’entraînement plus tôt dimanche. Dommage pour la jeune femme qui vivait sa première expérience olympique.

12h Incroyable désillusion en patinage de vitesse

Sur 5 000 m, le Néerlandais Sven Kramer (9e) a perdu l’or, ainsi que le record olympique, qu’il détenait depuis les JO de 2018. Kramer, couronné sur 5 000 m en 2010, 2014 et 2018, n’a ainsi pas réussi la passe de quatre à Pékin et a même été privé de médaille pour la première fois depuis 2010.

Son compatriote Patrick Roest a d’abord établi un nouveau record olympique sur 5 000 m (6’09’’31) avant d’être détrôné à son tour par le Suédois Nils van der Poel, qui patinait dans la dernière série (6’08’’84). Le Suédois a du même coup remporté la médaille d’or devant Roest et le Norvégien Hallgeir Engebraaten.

9h45 Première historique pour la Nouvelle-Zélande

Zoi Sadowski Synnott offre à la Nouvelle-Zélande la première médaille d’or de son histoire aux JO d’hiver. Elle est accompagnée par l’Américaine Julia Marino et l’Australienne Tess Coady sur le podium du slopestyle.

9h30 Bolshunov enfin sacré en ski de fond

Quatre ans après avoir accédé à quatre podiums (trois fois sur la deuxième marche, une fois sur la troisième) en 2018 à PyeongChang, Alexander Bolshunov (25 ans) a remporté le skiathlon (2 x 15 km) dimanche au Centre national de ski de fond de Zhangjiakou. Le Russe s’est imposé en 1h16’09’’ et a partagé les honneurs avec son compatriote Denis Spitsov (2e à 1’11’’) et le Finlandais Livo Niskanen (3e à 2’).

8h45 La descente masculine reportée

Après plusieurs reports, la descente masculine des JO 2022, prévue dimanche à Yanqing, a été annulée en raison du vent. L’épreuve a été déplacée à lundi (5h), entre les deux manches du géant féminin.

6h 127 cas positifs au Covid

Le CIO communique les chiffres liés aux tests de dépistage du Covid-19 entre le 23 janvier et le 5 février. 814 376 tests ont été effectués dans la bulle olympique. 127 se sont avérés positifs.
12 555 tests ont été réalisés sur les personnes accréditées à l'aéroport de Pékin. 236 cas positifs y ont été détectés.

Samedi 5 février

La Chine a remporté sa première médaille d'or de la quinzaine olympique à Pékin grâce à son relais mixte de short-track, épreuve de patinage de vitesse sur piste courte disputée pour la première fois aux JO, samedi au lendemain de la cérémonie d'ouverture.

Le quatuor de patineurs chinois s'est imposé devant l'Italie, d'extrême justesse, et la Hongrie en finale. Il s'agit même de la toute première médaille, tous métaux confondus, pour la Chine dans ces JO-2022.

14h14 Une Slovène titrée en saut à ski

La Slovène Ursa Bogataj, 26 ans; a remporté le concours féminin samedi sur le tremplin de Zhangjiakou. Elle a devancé avec un total de 239 points l’Allemande Katharina Althaus, déjà médaillée d’argent en 2018, (236,8 pts), et une autre Slovène, Nika Kriznar (232 pts). La nouvelle championne olympique affichait jusque là à son palmarès une médaille d’argent aux Championnats du monde 2021 dans le concours par équipes.

La Japonaise Sara Takanashi, quadruple lauréate de la Coupe du monde et 2e mondiale avant ces JO, a encore échoué dans un grand rendez-vous alors qu’elle court toujours après un premier sacre individuel, mondial ou olympique. Elle a terminé 4e (224,1 pts), quatre ans après avoir remporté le bronze.

14h10 Bosses dorées pour la Suède

Le Suédois Walter Wallberg a remproté l'épreuve des bosses, samedi soir au snowpark de Zhangjiakou. Champion olympique en titre et grand favori pour l'or en Chine, le Canadien Mikael Kingsbury a dû se contenter de l'argent. Le Japonais Ikuma Horishima remporte le bronze.

11h15 Encore de l'or pour la Norvège

Le relais mixte norvégien de biathlon a remporté le titre olympique au terme d'une course très serrée, devant la France et la Russie, qui remportent ainsi leur première médaille. C'est déjà le deuxième sacre pour la Norvège, favorite pour finir en tête du tableau des médailles.

11h15 Une Néerlandaise en or en patinage de vitesse

La Néerlandaise Irene Schouten a remporté le 3 000 m, la première épreuve de patinage de vitesse des Jeux olympiques de Pékin samedi pour s'offrir la deuxième médaille olympique de sa carrière à 29 ans, la première en or. Schouten a devancé l'Italienne Francesca Lollobrigida, 2e, et la Canadienne Isabelle Weidemann, médaille de bronze.

9h35 Le premier podium est tombé

Suspendue pour dopage en 2018, la fondeuse norvégienne Therese Johaug a remporté la première médaille d'or des Jeux olympiques de Pékin en s'imposant samedi en skiathlon dans le stade de ski de fond de Zhangjiakou.

La Norvégienne, triple championne du monde, remporte ainsi le premier titre olympique individuel de sa carrière après un précédent sacre en relais en 2010. Elle devance la Russe Natalia Nepryaeva, médaillée d'argent, et l'Autrichienne Teresa Stadlober, en bronze.

Vendredi 4 février

21h Une athlète ouïghoure a pris le dernier relais de la torche

La Chine a confié à une fondeuse née au Xinjiang le soin de porter la flamme olympique dans ses derniers mètres, avant qu’elle n’illumine le stade et la nuit pékinoise. Dinigeer Yilamujiang, 20 ans, est originaire d’Altay, une région montagneuse où la Chine revendique l’invention du ski. Comme une réponse aux critiques sur les droits humains au Xinjiang, les médias chinois font ces dernières semaines l’éloge de cette destination de sports d’hiver.

Présentée comme une Ouïghoure, Mme Yilamujiang a passé ces trois dernières années en Norvège avec l’équipe chinoise de ski de fond pour s’entraîner pour les Jeux.

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, ont boycotté diplomatiquement la cérémonie d’ouverture des JO, invoquant des violations des droits de l’Homme au Xinjiang (nord-ouest). Cette région a longtemps été frappée par des attentats attribués à des séparatistes ou des islamistes ouïghours, une minorité musulmane. La région fait désormais l’objet d’une surveillance draconienne.

16h10 La flamme olympique illumine le stade des JO-2022 à Pékin

La flamme olympique a été allumée au stade olympique de Pékin, dernier temps fort de la cérémonie d'ouverture des JO-2022 organisée dans la capitale chinoise, première ville à organiser les Jeux olympiques d'été, en 2008, et d'hiver.

Les derniers porteurs de la flamme étaient deux sportifs chinois, Zhao Jiamen et Dinigeer Yilamujiang. Ils ont déposé ensemble la torche enflammée sur une structure représentant un flocon de neige qui est monté au-dessus du stade olympique. Elle y brûlera jusqu'à la cérémonie de clôture des Jeux le dimanche 20 février.

15h Le président chinois Xi Jinping déclare les Jeux olympiques de Pékin «ouverts»

«Je déclare que les 24e Jeux olympiques d'hiver sont ouverts»: le président chinois Xi Jinping a donné avec la formule rituelle vendredi le coup d'envoi des JO-2022 qui font entrer Pékin dans l'histoire olympique en devenant la première ville à organiser les Jeux d'été et d'hiver.

Et soudain les anneaux olympiques, mélanges improbables de glace et d'effets spéciaux, ont surgi au beau milieu du Stade national de Pékin, surnommé le «Nid d'Oiseau» et construit spécialement pour les JO d'été de 2008.

13h40 La délégation luxembourgeoise a défilé

Gwyneth ten Raa et Matthieu Osch ont porté le drapeau du Luxembourg lors de la cérémonie d'ouverture des JO. Sous les yeux du Grand-Duc Henri. En tout, la délégation grand-ducale compte neuf membres.

Début des épreuves lundi pour Gwyneth ten Raa (slalom géant) et dimanche 13 février pour Matthieu Osch (slalom géant).

13h La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin a débuté

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin 2022, première ville à organiser les JO d'été, en 2008, et d'hiver, a débuté à 20h00 locales (13h00 françaises) dans le Stade national.

Les JO de Pékin seront déclarés officiellement ouverts au cours de cette cérémonie, vers 21h25 locales, par le président chinois, Xi Jinping, qui a reçu plus tôt dans la journée son «ami» russe Vladimir Poutine, alors que les États-Unis et la Grande-Bretagne notamment boycottent diplomatiquement ces JO.

9h Un couple chinois virevoltant

En couples, les Chinois Sui Wenjing et Han Cong ont vécu un début de compétition de rêve. Ils ont remporté le programme court en s’emparant du record du monde, avec 82,83 points, devant leurs ex-propriétaires, les Russes Anastasia Mishina et Aleksandr Galliamov (82,64), champions du monde et d’Europe en titre.

Les Américains Alexa Knierim et Brandon Frazier se sont classés troisièmes (75,00, 8 pts).

8h51 Une manifestation pour Hong Kong aussi

Un militant pro-démocratie de Hong Kong a été interpellé vendredi pour «incitation à la subversion» avant une manifestation programmée contre la tenue des Jeux olympiques à Pékin, à quelques heures de la cérémonie d’ouverture.

Koo Sze-yiu a été arrêté vendredi matin par la police chargée de la sécurité nationale, rapporte Wen Wei Po, journal dépendant du bureau de liaison de Pékin à Hong Kong.

Des militants pour la libération du Tibet avaient déjà manifesté jeudi, devant le siège du CIO à Lausanne et à Los Angeles. Notre article sur ces manifestations sont à retrouver en suivant ce lien.

8h40 La torche approche

La torche se rapproche du stade olympique de Pékin, où la cérémonie d'ouverture commencera à 13 h. Ministre des Affaires étrangères des Maldives, Abdulla Shahid a porté la flamme sur quelques centaines de mètres dans la capitale chinoise.

7h54 Vladimir Poutine est arrivé

Le président russe Vladimir Poutine est arrivé à Pékin vendredi, où il doit assister en soirée à la cérémonie d’ouverture, a annoncé la télévision publique chinoise.

M. Poutine s'est auparavant entretenu avec son homologue chinois Xi Jinping, a précisé CCTV. Il s’agit d’un rare tête-à-tête diplomatique en période d’épidémie pour le président chinois, qui n’a pas reçu de dirigeant étranger depuis près de deux ans.

6h23 Kilde gagne à l'entraînement

Aleksander Aamodt Kilde a remporté vendredi le deuxième entraînement en vue de la descente programmée dimanche (4 h) à Yanqing. Le Norvégien, qui a rallié l’arrivée en 1’43’’72 a précédé l’Autrichien Max Franz de 6 centièmes et le Canadien Broderick Thompson de 20 centièmes.

5h34 Chen démarre fort

L’Américain Nathan Chen, qui avait vécu une désillusion aux JO 2018, a idéalement renoué avec la glace olympique à Pékin en dominant avec la manière le programme court hommes de l’épreuve par équipes de patinage artistique, vendredi matin.

Avant-dernier des dix concurrents à patiner, Chen (22 ans) a signé un nouveau record personnel, avec 111,71 points (contre 110,38 fin 2019), au bout d’une prestation très aboutie au son de «La Bohème» de Charles Aznavour. Il s’est même rapproché à un point du record du monde (112,72) établi par son rival pour l’or olympique en individuel, le Japonais Yuzuru Hanyu, pas aligné vendredi.

Le Californien a devancé de plus de six points le Japonais Shoma Uno, récompensé lui de 105,46 points, nouveau record personnel également, et le jeune Russe Mark Kondratiuk (95,81). Il apporte ainsi dix points – le maximum – aux États-Unis au terme de cette première épreuve.

5h20 Le Chine critiquée pour les droits de l'Homme

Le Britannique Gus Kenworthy, skieur acrobatique médaillé d’argent aux JO de 2014, et l’entraîneur américain de patinage Adam Rippon ont critiqué le fait d’avoir accordé les Jeux d’hiver de 2022 à Pékin en raison de la question des droits de l’Homme en Chine. «À mon avis, je ne pense pas qu’un pays devrait être autorisé à accueillir les Jeux s’il a des positions épouvantables en matière de droits de l’Homme», a dit Kenworthy jeudi sur la BBC.

S’exprimant depuis la capitale chinoise, Adam Rippon a déclaré sur CNN qu’il espérait que les Jeux apporteraient une surveillance accrue au pays hôte: «Ce que j’espère avec ces Jeux, c’est qu’il y ait tellement d’attention portée à ces problèmes de droits de l’homme que cela mette la pression sur le gouvernement chinois pour qu’il s’y attaque vraiment».

«Parce que quand on y pense, pourquoi devrait-on attribuer les Jeux à un pays où il se passe ce genre de choses», a ajouté sur la télévision américaine le médaillé de bronze par équipes aux JO 2018 et actuel entraîneur.

4h49 Le public allemand a choisi ses porte-drapeaux

En Allemagne, c’est un vote du public qui a désigné les deux porte-drapeaux pour la cérémonie d’ouverture de vendredi.

Le scrutin a désigné la patineuse de vitesse Claudia Pechstein (49 ans), qui prendra part à ses 8es Jeux. Et le bobeur Francesco Friedrich (31 ans).

2h17 Boycott diplomatique indien

L’Inde a annoncé un boycott diplomatique des JO de Pékin. La raison: selon elle, un soldat impliqué dans une querelle à la frontière entre les deux pays a pris part au relais de la torche olympique.

Le skieur Arif Khan est le seul représentant de l'Inde aux JO 2022.

Jeudi 3 février

13h25 Un champion olympique en titre forfait pour Covid

Le Norvégien Simen Krüger, champion olympique 2018 de skiathlon, ne pourra pas participer au skiathlon des Jeux olympiques 2022 dimanche après avoir été testé positif au Covid-19, a annoncé jeudi la Fédération norvégienne de ski.
Krüger n'a pas pu encore rejoindre la Chine en raison de son test positif. Les quatre Norvégiens alignés dimanche en skiathlon (15 km style classique + 15 km style libre) seront donc Johannes Klaebo, Hans Christer Holund, Sjur Roethe et Paal Golberg.

Vainqueur de deux courses individuelles cet hiver (à chaque fois sur 15 km en style libre), Krüger s'avançait parmi les prétendants au podium olympique du skiathlon à Zhangjiakou, alors qu'il y a quatre ans son sacre sur cette distance avait été une petite surprise.

7h41 Jackie Chan a porté la flamme à la Grande Muraille

Le relais de la flamme olympique, qui poursuit son parcours à travers la Chine, a gagné jeudi la Grande Muraille au nord de Pékin, à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver 2022. Plus de 1 000 personnes ont commencé mercredi à se relayer pour porter la flamme à travers les différents sites qui doivent accueillir des compétitions.

Sous un soleil hivernal franc mais des températures glaciales, la flamme est arrivée jeudi matin à Badaling, une des sections de la Grande Muraille les plus proches de Pékin (75 km). Le légendaire acteur de kung-fu hongkongais Jackie Chan, qui avait déjà participé au relais en 2008 lors des JO d'été de Pékin, a de nouveau soulevé la torche.

«Je suis très fier de porter la flamme une seconde fois», a indiqué la star du cinéma, évoquant un «sentiment différent» cette fois. La flamme permet d'apporter «au monde l'amour et la paix» et le relais offre l'opportunité que «plus de gens découvrent la culture chinoise grâce à la Grande Muraille», a noté Jackie Chan. Celui-ci est proche du régime chinois, ce qui lui vaut des critiques de la part des défenseurs de la démocratie à Hong Kong.

Mercredi 2 février

16h La Chine commence par une victoire en curling

La Chine a commencé ses Jeux olympiques d'hiver mercredi par une victoire en curling mixte face à la Suisse (7-6 après prolongation) deux jours avant la cérémonie d'ouverture à Pékin (4-20 février). La surprise de la journée est venue de la défaite de la Suède, nation phare de la discipline, face à la Grande-Bretagne (9-5).

Dans les autres rencontres, les États-Unis ont dominé de justesse l'Australie (6-5) et la République tchèque a eu besoin d'une prolongation pour venir à bout de la Norvège (7-6).

14h Les premières épreuves ont commencé

C'est parti! Les épreuves des Jeux olympiques d'hiver 2022 de Pékin ont débuté mercredi vers 20h05 locales (13h05 au Luxembourg) avec quatre matches du tournoi de double mixte de curling.

Le coup d'envoi officiel des JO-2022 aura lieu vendredi avec la cérémonie d'ouverture programmée dans le stade national de Pékin, plus connu sous le nom de «Nid d'Oiseau», construit pour les JO d'été 2008.

14h15 Une déclaration commune de Poutine et Xi pour la cérémonie d'ouverture

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping vont souligner leur «vision commune» en matière de sécurité internationale, lors d'une rencontre à l'occasion de l'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, a indiqué mercredi le Kremlin, revendiquant le soutien chinois dans la crise ukrainienne.

«Une déclaration commune sur l'entrée des relations internationales dans une nouvelle ère a été préparée», a indiqué Iouri Ouchakov, conseiller diplomatique du président russe. «On y retrouvera la vision commune de la Russie et de la Chine, notamment sur les questions de sécurité».

10h Le relais de la flamme est lancé

Le début officiel des Jeux, c'est vendredi. Mais la fête a déjà commencé, à Pékin, avec des matches de curling et des épreuves de luge programmés ce mercredi et, surtout, le relais de la flamme olympique qui a commencé à Pékin. Plus de 1 000 personnes vont se relayer pour porter la flamme à travers les différents lieux qui doivent accueillir des compétitions, à Pékin et dans la ville voisine de Zhangjiakou, avant la cérémonie d’ouverture vendredi soir au Stade olympique, le célèbre «Nid d’Oiseau» déjà utilisé pour les Jeux d'été de 2008.

(L'essentiel)

Ton opinion