Ordre international: Pékin dit oeuvrer avec Moscou à un monde «plus juste»

Publié

Ordre internationalPékin dit œuvrer avec Moscou à un monde «plus juste»

«Sous la direction stratégique du président Xi Jinping et du président Vladimir Poutine, nos relations ont toujours progressé sur la bonne voie», a déclaré le responsable de la diplomatie du Parti communiste. 

Xi Jinping devrait rencontrer Vladimir Poutine cette semaine en Ouzbékistan, en marge du sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai.

Xi Jinping devrait rencontrer Vladimir Poutine cette semaine en Ouzbékistan, en marge du sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai.

AFP

La Chine travaille avec la Russie à l’établissement d’un ordre international «plus juste», a affirmé le plus haut responsable de la diplomatie chinoise, à quelques jours d’une rencontre prévue entre les présidents des deux pays. Xi Jinping devrait rencontrer Vladimir Poutine cette semaine en Ouzbékistan, en marge du sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), selon la diplomatie russe.

Les relations Pékin-Moscou étaient tumultueuses durant la guerre froide, mais les deux pays se sont rapprochés ces dernières décennies, notamment pour faire contrepoids à l’influence des États-Unis. «Sous la direction stratégique du président Xi Jinping et du président Vladimir Poutine, nos relations ont toujours progressé sur la bonne voie», a déclaré lundi Yang Jiechi, le responsable de la diplomatie au sein du Parti communiste.

Personnalité de premier plan, M. Yang s’exprimait lors d’une rencontre avec l’ambassadeur de Russie en Chine, Andreï Denissov, sur le départ après de nombreuses années en Chine: «La Chine est disposée à travailler avec la Russie afin de mettre en œuvre, en permanence, l’esprit de coopération stratégique de haut niveau entre nos deux pays, de sauvegarder nos intérêts communs et de promouvoir le développement de l’ordre international dans une direction plus juste et raisonnable», a souligné M. Yang.

«Niveau inédit» de confiance

Frappée par les sanctions occidentales et isolée diplomatiquement depuis le début de l’intervention en Ukraine, la Russie cherche à renforcer ses liens avec les pays asiatiques, notamment la Chine. La diplomatie chinoise n’a pas condamné l’opération russe. Elle a en revanche dénoncé les sanctions occidentales contre Moscou et les ventes d’armes aux autorités ukrainiennes.

La semaine dernière, le numéro trois du régime communiste, Li Zhanshu, qui est par ailleurs le président de l’assemblée populaire nationale, est devenu le plus haut dirigeant chinois à se rendre en Russie, depuis le début de l’intervention militaire russe. Lors de sa visite, il a loué le «niveau inédit» de confiance et de coopération entre Pékin et Moscou.

(AFP)

Ton opinion

12 commentaires