Jérémy Ferrari – «Pendant des semaines, je buvais du matin au soir»
Publié

Jérémy Ferrari«Pendant des semaines, je buvais du matin au soir»

Dans son nouveau one-man-show, Jérémy Ferrari évoque ses problèmes personnels et les démons de son passé.

L'humoriste français Jeremy Ferrari se dit encore «très fragile».

L'humoriste français Jeremy Ferrari se dit encore «très fragile».

Angel Benavides

Jérémy Ferrari revient avec son nouveau spectacle, «Anesthésie générale». Le Français de 34 ans à l'humour corrosif révèle cette fois sur scène ses problèmes personnels. Il y parle de sa tentative de suicide, il y a quelques années, ainsi que de son alcoolisme. «Il m'arrivait d'ouvrir une bouteille de rosé le matin et de la boire au goulot. J'ai toujours su que j'étais alcoolique, confie-t-il au Parisien. Pendant plusieurs semaines, je buvais du matin au soir».

S'il va mieux aujourd'hui, le comique se sent toujours «très fragile». Avec ce one-man-show, Jérémy espère aider les gens souffrant des mêmes maux et informer sur les maladies invisibles. Il ne souhaite toutefois pas devenir un porte-parole. «Je ne veux pas passer ma vie à faire ça, dit-il. Je ne me résume pas à la maladie».

(L'essentiel/lja)

Ton opinion