Législatives en Israël – Percée du centre et de l'extrême droite

Publié

Législatives en IsraëlPercée du centre et de l'extrême droite

Le Premier ministre israélien de droite Benjamin Netanyahu sort affaibli des élections législatives mardi en Israël.

Selon les trois chaînes de télévision, le Likoud-Israël Beiteinou de M. Netanyahu n'obtient que 31 mandats contre 42 dans le Parlement sortant. À la surprise générale, Yesh Atid, le nouveau parti centriste de l'ex-journaliste Yaïr Lapid devient le deuxième parti d'Israël avec 18 ou 19 députés, selon les sondages. Malgré cette déconvenue, M. Netanyahu a remercié mardi soir les Israéliens de l'avoir réélu dans un message posté sur sa page Facebook.

Selon le commentateur de la radio militaire, M. Netanyahu devrait diriger le prochain gouvernement, malgré son revers, mais il «n'aura pas d'autre choix que de proposer un des trois grands ministères, la Défense, les Affaires étrangères ou les Finances, à Yaïr Lapid». D'après les télévisions, le parti nationaliste religieux Foyer juif de Naftali Bennett, qui prône une accélération de la colonisation dans les Territoires palestiniens, réalise une percée avec 12 députés, mais moins importante que prévu par certains sondages. «Nous sommes désormais au cœur de la scène politique», s'est félicité M. Bennett.

Le Parti travailliste (centre-gauche) de Shelly Yachimovich devrait avoir 17 députés contre 13 dans le Parlement sortant. Les religieux ultra-orthodoxes séfarades du Shass, allié traditionnel de la droite, se maintiennent avec 11 à 13 députés. Une autre liste ultraorthodoxe, Judaïsme unifiée, de la Torah (ashkenaze), obtiendrait 6 députés. L'ex-ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, à la tête du mouvement centriste HaTnouha, qui a fait campagne pour la relance du processus de paix avec les Palestiniens, n'est créditée que de 7 députés. Au total, le bloc de droite formé par le Likoud-Israël Beiteinou de M. Netanyahu, allié avec les partis religieux et le Foyer Juif, disposerait d'une très courte majorité de 61 ou 62 élus sur 120, selon la deuxième chaîne de télévision.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion