Football: Pétange domine le Racing et grimpe sur le podium

Publié

FootballPétange domine le Racing et grimpe sur le podium

L'Union Titus Pétange est désormais 3e de BGL Ligue grâce à sa victoire (0-2), ce dimanche au Stade Josy-Barthel.

par
Nicolas Grellier

Editpress

Globalement dominateur, l'Union Titus Pétange a enchaîné dimanche un troisième succès de rang en faisant tomber le RFCU grâce à un doublé d'Artur Abreu (0-2). Quatrième au coup d’envoi, Pétange prend la place de son adversaire du jour sur le podium de la BGL Ligue après cette 13e journée.

La pelouse du stade Achille-Hammerel étant impraticable, la rencontre se déroulait à Josy-Barthel où le Titus a fait la meilleure impression en première période. Les hommes de Yannick Kakoko ont rapidement ouvert le score grâce à Artur Abreu qui, bien trouvé dans le dos de la défense, a terminé par un ballon lobé entré avec l’aide de la barre (0-1, 11e). Les Pétangeois se sont ensuite créé les meilleures occasions mais ont manqué de justesse dans la surface, comme lorsque les tirs de ce même Abreu et de Kempes Tekiela ont été contrés par un défenseur (18e et 19e).

Abreu rate un penalty, puis fait le break

Après une main du RFCU dans la surface, Kempes Tekiela a vu son penalty repoussé par Romain Ruffier et a frappé à côté alors que le ballon était revenu sur lui (36e). Deux minutes plus tard, le milieu a cru marquer, mais son but a été annulé après quelques secondes de flottement pour une position de hors-jeu (38e). En face, le Racing s’est procuré sa plus grosse occasion sur une frappe d’Emmanuel Françoise repoussée par André Barrela (28e).

Au retour des vestiaires, le club de la capitale a mis plus de vitesse dans ses attaques, mais a manqué de précision dans la zone de vérité, comme lorsque Jérôme Simon, pourtant en position de frappe, a préféré centrer pour Françoise qui n’a pas réussi à reprendre le ballon (56e). De plus en plus dangereux, Pétange a finalement fait craquer le Racing. Mickaël Garos a provoqué un penalty et a été exclu après avoir stoppé irrégulièrement Kai Merk. Artur Abeu n'a cette fois-ci pas tremblé (0-2, 88e).

Ton opinion

0 commentaires