Gros dégâts – Petite accalmie pour les incendies au Portugal
Publié

Gros dégâtsPetite accalmie pour les incendies au Portugal

Le Portugal tente vendredi de profiter d'une météo relativement favorable pour maîtriser les incendies déclarés ces derniers jours. Mais le week-end s'annonce difficile.

A wildfire burns the bush close to the village of Pucarica in Abrantes on August 10, 2017. 
Nearly 3,000 firefighters battled 80 wildfires raging across Portugal civil protection officials said, as the return of scorching heat put an end to the respite after a spate of blazes. Some 650 firefighters backed by nine water-dropping aircraft and over 200 vehicles were at the scene of the biggest blaze in a forest near the central town of Abrantes. / AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA

A wildfire burns the bush close to the village of Pucarica in Abrantes on August 10, 2017.
Nearly 3,000 firefighters battled 80 wildfires raging across Portugal civil protection officials said, as the return of scorching heat put an end to the respite after a spate of blazes. Some 650 firefighters backed by nine water-dropping aircraft and over 200 vehicles were at the scene of the biggest blaze in a forest near the central town of Abrantes. / AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA

AFP/Patricia de Melo Moreira

Le Portugal a été frappé par une nouvelle série de feux de forêt et tentait vendredi de profiter d'une relative accalmie pour maîtriser les principaux foyers, alors que les conditions météo s’annonçaient à risque pour le week-end. Le principal incendie, qui s'est déclaré mercredi soir dans la région d'Abrantes, dans le centre du pays, mobilisait à lui seul 680 pompiers et huit avions ou hélicoptères.

Vendredi matin, une épaisse colonne de fumée continuait de s'élever depuis les collines boisées situées au nord de cette commune du district de Santarém, arrosée à intervalles réguliers par un Canadair. La veille au soir, les pompiers étaient parvenus à maîtriser le front qui progressait alors vers les faubourgs industriels de cette ville de près de 40 000 habitants. Sur les hauteurs, six villages ont dû être temporairement évacués dans l'après-midi de jeudi, mais plusieurs habitants avaient tenu à combattre les flammes aux côtés des pompiers pour défendre leur maison. Au moins une résidence principale a été gravement endommagée dans le village de Aldeia do Mato, situé au bord du lac de Castelo de Bode.

Jusqu'à 39°C

«La situation est plus calme. Elle n'est pas encore résolue, mais on peut dire que tout est sous contrôle et peut se résoudre dans l'après-midi. Heureusement, le vent amène désormais les flammes vers des zones qui ont déjà été consumées, ce qui facilite le travail des pompiers», a déclaré vendredi la maire d'Abrantes, Maria do Ceu de Albuquerque. Un autre brasier important s'est déclaré jeudi près de Grandola, dans le district de Setubal, où quelque 3 000 hectares seraient déjà partis en fumée.

Les températures vont atteindre jusqu'à 39°C et seront associées à des vents violents et une faible d'humidité dans l'air. Jusqu'à dimanche, tout le Portugal restera en alerte alors que le risque d'incendies sera «très élevé» dans de nombreuses régions. Jeudi, les violents incendies avaient entraîné la fermeture temporaire de plusieurs tronçons d'autoroute à travers le pays, dont une portion d'une dizaine de kilomètres sur l'autoroute A1, principal axe routier du Portugal reliant la capitale Lisbonne à Porto.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion