Aviation civile – «Peu d'incidents avec les drones au Luxembourg»

Publié

Aviation civile«Peu d'incidents avec les drones au Luxembourg»

LUXEMBOURG - Qu'ils soient un pur loisir ou à usage professionnel, les drones ont envahi nos vies. Le point sur la question.

Un seul incident majeur impliquant un drone est à déplorer par les autorités luxembourgeoises.

Un seul incident majeur impliquant un drone est à déplorer par les autorités luxembourgeoises.

L'essentiel: Combien de drones sont recensés au Luxembourg?

Gauthier Pierlot, responsable du département «drone» à la Direction de l’aviation civile: Ce ne sont pas les drones, mais bien les opérateurs de drones qui sont recensés. À l’heure actuelle, nous estimons entre 450 et 480 le nombre d'opérateurs déclarés, depuis le début de l'année.

Combien d’incidents se sont produits jusqu'ici?

Assez peu, et ce sont uniquement des événements ponctuels. À ce jour, nous n’avons connu qu’un seul incident majeur. C’était en avril 2015, lorsqu’un drone non identifié s’est retrouvé à proximité d’un avion de Luxair en phase d’approche finale à 400 mètres du sol.

Qu'avez-vous mis en place pour que pareil incident ne se reproduise plus?

En collaboration avec la Direction de l’administration aérienne, nous avons déterminé un ensemble de zones géographiques qui imposent des conditions à respecter pour pouvoir y accéder, histoire d’éviter les problèmes et d’assurer une parfaite coordination.

Une harmonisation de la législation pour tous les types de drones est-elle envisageable?

Nous nous penchons plus sur une harmonisation des drones en tant que tels à l'échelle européenne que sur une spécialisation de chaque drone. L’Agence européenne pour la Sécurité aérienne a préparé pour la Commission une série de classifications et de marquages de classes. Nous connaissons ainsi une période de transition jusqu'en 2023.

(Recueilli par Jean-François Colin)

Ton opinion