Emploi – Peu de femmes dans la recherche au Luxembourg

Publié

EmploiPeu de femmes dans la recherche au Luxembourg

LUXEMBOURG - Les hommes et les femmes ont les mêmes dispositions pour les sciences. Pourtant, il y a peu de femmes dans la recherche.

Seulement 24% des chercheurs au Luxembourg sont des femmes.

Seulement 24% des chercheurs au Luxembourg sont des femmes.

Seuls 24 % des chercheurs employés au Luxembourg sont des femmes, alors que la moyenne de l'UE est de 33%, selon le rapport «SHE Figurer» publié par la Commission européenne. «Pourtant, le taux d'hommes et de femmes qui se lancent dans ces études est presque le même. Elles sont plus nombreuses en sciences humaines et sociales, de la vie, biologie et médecine et un peu moins en sciences des matériaux, physique et ingénierie», indique Linda Wampach, chargée au FNR de tout ce qui concerne le genre.

«Il faut sensibiliser les enseignants aux stéréotypes qu'ils peuvent transmettre via des outils clés en main, des formations», explique Marie Gallais, chercheuse au List. Les femmes sont 40,2% à avoir un doctorat. En montant les échelons universitaires, elles représentent 34% du personnel académique de niveau professeur associé et 17,7% des professeurs titulaires de cours. «J'ai rencontré beaucoup de femmes avec un doctorat qui avaient du mal à trouver un emploi dans leur domaine et moins d'hommes dans ce cas», ajoute Marina Andrieu, directrice de Women in Digital Empowerment.

Pour Linda Wampach, la sensibilisation des enfants est aussi importante. «Filles et garçons ont les mêmes capacités. Les sciences sont pour tout le monde». «J'ai l'impression que ça s'améliore au fil des années, mais lentement», conclut Marie Gallais.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Ton opinion