Vuelta - 15e étape – Piedra s'impose, Rodriguez reste leader
Publié

Vuelta - 15e étapePiedra s'impose, Rodriguez reste leader

L'Espagnol Antonio Piedra (Caja Rural) a remporté dimanche la 15e étape du Tour d'Espagne, son compatriote Joaquim Rodriguez (Katusha) restant, lui, en tête du classement général.

Piedra, membre au départ d'un groupe de 10 coureurs qui s'était extrait du peloton dès le 10e kilomètre, s'est imposé devant l'Espagnol Ruben Perez (Euskaltel) et le Français Lloyd Mondory (AG2R), qui ont réglé le sprint des poursuivants, pointés à 2 minutes 02 secondes du vainqueur de l'étape. Pour les favoris, cette étape n'a pas apporté de changements substantiels, si ce n'est qu'elle a sans doute définitivement condamné les espoirs de victoire finale du Britannique Froome (Sky), arrivé avec 35 secondes de retard sur le trio Contador-Rodriguez-Valverde.

Au classement général, Rodriguez, qui a répondu sans faillir aux attaques répétées de Contador dimanche, mène toujours la danse, avec Contador 2e à 23 secondes et Valverde à 1 minute 41 sec. Froome accuse désormais 2 minute 11 sec de retard. Pour sa première victoire dans un grand tour, Piedra, 27 ans, a dompté la mythique montée vers les Lacs de Covadonga, qui constituait l'ascension finale de la 15e étape.

Fin du triptyque montagneux ce lundi

Après avoir passé presque toute la journée aux avant-postes en compagnie de neuf autres coureurs, parmi lesquels figuraient entre autres Kashechkin (Astana) et Lastras (Movistar), Piedra est parti seul à onze kilomètres du but, ses poursuivants ne parvenant jamais à le rattraper. Derrière, on a aussi assisté à une nouvelle explication entre favoris.

À 2,5 km du sommet, Valverde ouvrait les hostilités, avec dans sa roue Rodriguez et Contador. Le Pistolero contrait, mais parvenait seulement à décrocher momentanément Valverde. En dépit de plusieurs tentatives, Contador n'est jamais parvenu à sortir de sa roue un Rodriguez accrocheur et qui doit commencer à le faire douter. Lundi, la dernière étape du triptyque montagneux de cette Vuelta dans les Asturies conduira les coureurs de Gijon au Cuitu Negru (183,5 km), un col inédit qui pourrait décider du sort de la course.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion