Tendance – Pippa booste la vente de cachemire

Publié

TendancePippa booste la vente de cachemire

Le lainage précieux a vu sa cote flamber depuis que la belle-sœur du prince William l’a adopté.

Le célèbre tissu est à la pointe de la mode. La preuve? Cet été Pippa Middleton a été photographiée à deux reprises alors qu’elle portait une robe mi-cachemire mi-coton de Tania Laurie, créatrice anglaise.

Cette médiatisation a provoqué un engouement énorme. «Des demandes ont afflué du monde entier, explique la styliste. Des personnes en Australie me demandaient où elles pouvaient acheter cette création.» La designer estime qu’elle aurait pu en vendre 5000 alors que, comme toutes ses créations, ce modèle était limité à cent exemplaires. Ce buzz a provoqué un regain d’intérêt pour le cachemire, dont Tania Laurie est la papesse. En 1997, elle avait étonné le monde de la mode en vendant des créations uniquement faites dans cette laine.

«À l’époque, personne ne travaillait cette matière. Il n’y avait pas beaucoup de choix. De plus, c’était plutôt considéré comme une matière «papy-mamy», se souvient-elle. Dès ses débuts, la marque Cashmere by Tania a eu beaucoup de succès en Angleterre. Cette saison, de nombreux couturiers proposent d’ailleurs le tissu (à tous les prix) dans leurs défilés. Les fashionistas en raffolent en cette période à mi-chemin entre l’été et l’automne.

L'essentiel Online/Sandra Imsand

Ces fibres animales qui font du bien

Poils de mouton, de chèvre, de lapin ou alors de lama: l’industrie textile puise sa matière première dans les fibres naturelles. Le cachemire est obtenu par la tonte de chèvres poilues du nord-est de l’Inde. La soie, elle, est issue du cocon d’une chenille. Des origines nobles qui expliquent le prix souvent élevé de ces étoffes. Outre leur caractère luxueux, le cachemire et la soie partagent une autre qualité: la thermorégulation. Elles apportent de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été.

Ton opinion