Industrie: Place aux robots autonomes dans les entrepôts d’Amazon
Publié

IndustriePlace aux robots autonomes dans les entrepôts d’Amazon

Le petit automate Proteus a été mis au point pour déplacer de lourdes palettes au milieu de«collègues» humains.

Le petit robot Proteus va cohabiter au quotidien avec ses «collègues» humains.

Le petit robot Proteus va cohabiter au quotidien avec ses «collègues» humains.

amazon

Amazon a dévoilé un robot mobile «entièrement autonome». Baptisé Proteus, l’engin a pour mission de déplacer de gros chariots dans ses entrepôts. Le fabricant assure qu’il peut naviguer en toute sécurité au milieu du personnel, contrairement à certains de ses anciens robots qui étaient confinés dans des zones restreintes. Il indique y avoir intégré sa propre technologie avancée de sécurité, de perception et de navigation.

La vidéo de démonstration, étonnamment sans son, montre les robots faisant briller une lumière verte à l’avant au moment de se déplacer. Lorsqu’un humain entre dans son rayon de déplacement, l’automate s’arrête sur-le-champ, puis reprend son chemin une fois la personne hors de portée

La firme nie vouloir appliquer une stratégie de robotisation délibérée pour réduire l’engagement de personnel humain. Selon elle, ses nouveaux robots peuvent contribuer à améliorer la sécurité, et Proteus peut «réduire la nécessité pour des gens de déplacer manuellement des objets lourds».

Amazon a conçu d’autres systèmes automatisés. Son bras robotisé Cardinal supporte par exemple une charge supérieure à 20 kilos. Il est capable de sélectionner rapidement un colis dans une pile, le soulever, lire l’étiquette et le placer avec précision dans un chariot pour l’envoyer à l’étape suivante.

«Avec Cardinal, le tri des colis intervient plus tôt dans le processus d’expédition, ce qui permet de réduire le temps de traitement dans l’établissement», résume le cybermarchand, qui veut le déployer l’an prochain dans ses entrepôts.

Les ingénieurs travaillent également sur un robot qui livrerait des conteneurs aux travailleurs, leur épargnant de devoir se pencher ou grimper pour atteindre des objets. Le patron d’Amazon, Andy Jassy, a récemment fait la promesse de s’attaquer au taux de blessures dans les entrepôts de la société, tout en minimisant les résultats des analyses qui indiquent que ce taux serait deux fois supérieur à celui de l’industrie, rappelle le site The Verge.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires