Royaume-Uni: Plongeur avec masque et tuba blessé dans une attaque de requin

Publié

Royaume-UniPlongeur avec masque et tuba blessé dans une attaque de requin

L’homme faisait du snorkeling près des côtes des Cornouailles lorsqu’il a été victime d’une morsure présumée de squale, ont annoncé les garde-côtes britanniques. L’incident est rarissime.

Les requins bleus, qui peuvent mesurer jusqu’à quatre mètres de long, visitent les eaux britanniques l’été.

Les requins bleus, qui peuvent mesurer jusqu’à quatre mètres de long, visitent les eaux britanniques l’été.

Photo d’illustration/Diego Delso/Wikipédia/CC BY-SA 4.0

Un plongeur avec masque et tuba a été blessé par ce qui semble être un requin bleu dans le sud-ouest de l’Angleterre, ont indiqué mardi les autorités britanniques, un incident rarissime dans le pays. L’homme a été pris en charge le 28 juillet au port de Penzance, en Cornouailles, a confirmé l’agence de la mer et des garde-côtes. Dans un communiqué, celle-ci confirme que la victime «souffrait d’une morsure présumée de requin». «Il semblerait que le nageur ait été blessé à la jambe», écrit l’agence dans le communiqué.

Malgré la tournure des événements, «c’était incroyable de voir de telles créatures majestueuses et je ne veux pas que cet incident ternisse la réputation d’espèces déjà persécutées», a réagi le plongeur blessé, cité mardi par le groupe Blue Shark Snorkel Trips qui avait organisé la sortie. «Ces incidents sont extrêmement rares et peuvent vite être mal compris», a souligné le groupe. «Ces choses peuvent arriver quand on choisit d’interagir avec des animaux sauvages dans leur environnement», a-t-il expliqué sur Facebook.

Espèce classée «quasi menacée» par l’UICN

Les requins bleus, qui peuvent mesurer jusqu’à quatre mètres de long, visitent les eaux britanniques l’été. Chasseurs, ils passent la plupart de leur temps en haute mer à manger poissons et crustacés. Le requin bleu est classé comme espèce «quasi menacée» par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Il est prisé pour sa chair et ses nageoires se prennent régulièrement dans les filets de pêche.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires