Cinéma – Pluie de plaintes contre «Joker» au Royaume-Uni
Publié

CinémaPluie de plaintes contre «Joker» au Royaume-Uni

Le film de Todd Phillips se trouve en tête des 149 réclamations déposées auprès du British Board of Film Classification (BBFC) en 2019.

Vingt. Tel est le nombre de réclamations concernant le film «Joker» reçues par le British Board of Film Classification (BBFC, l’équivalent de notre Commission de contrôle des âges), en 2019, a dévoilé l’institution dans son rapport annuel. Des plaintes déposées en Angleterre, au pays de Galles, en Écosse et en Irlande du Nord, et qui cataloguent le film de Todd Phillips comme le plus controversé de l’année. Un constat qu’il convient toutefois de nuancer. En effet, ce n’est pas tant la violence du film qui est soulignée par les plaignants que le choix du BBFC de l’interdire aux moins de 15 ans «seulement».

«Plusieurs ont déclaré que nous aurions dû classer le film interdit aux moins de 18 ans à cause de sa violence et du son», peut-on lire dans le rapport. Le BBFC n’en défend pas moins son choix, le film «ne s’attardant pas sur les blessures ou les douleurs infligées d’une façon qui aurait pu requérir une interdiction aux moins de 18 ans». En outre, «Joker» est loin d’atteindre des records en matière de plaintes outre-Manche. L’année précédente, «Red Sparrow», avec Jennifer Lawrence, s’était attiré 64 plaintes. Peanuts, en comparaison des 364 plaintes portées contre «The Dark Knight», de Christopher Nolan, interdit aux moins de 12 ans à sa sortie en 2008.

(L'essentiel)

Ton opinion