Afghanistan – Plus de 1 200 civils tués en six mois

Publié

AfghanistanPlus de 1 200 civils tués en six mois

Le nombre de civils tués par les insurgés et les forces armées internationales a augmenté de 25 % sur les six premiers mois de l'année, par rapport à 2009.

La plupart des décès sont, selon l'Onu, causé par les insurgés. (photo af^p)

La plupart des décès sont, selon l'Onu, causé par les insurgés. (photo af^p)

La boucherie afghane continue. Plus de 1 200 civils ont été tués en Afghanistan sur la première moitié de l'année 2010, soit un bond de 25% par rapport à 2009, les insurgés tuant sept fois plus que les forces internationales et afghanes.

«1 271 civils ont été tués et 1 997 ont été blessés, la plupart grièvement», a déclaré Staffan de Mistura, le représentant spécial de l'ONU à Kaboul. L'ONU constate ainsi une augmentation de 25% du nombre de civils tués par les insurgés et par les forces internationales. Sur les 6 premiers mois de 2009, 1 013 Afghans avaient été tués. Au total, le nombre de victimes - morts et blessés - a augmenté de 31% sur la même période.

Les attentats, responsable de la moitié des morts

Les insurgés ont été responsables de trois-quarts des morts et blessés parmi les civils, soit une augmentation de 53% par rapport à 2009. Les pertes civiles causées par les forces afghanes et par les forces internationales s'élèvent à 12% du total.

«Le coût humain de cette conflit augmente malheureusement, le nombre de civils tués ou blessés augmente», a dit M. Mistura, déplorant une hausse de 55% du nombre d'enfants tués.

Les bombes artisanales et les attentats suicide (les deux modes opératoires favoris des talibans) sont la première cause de mortalité parmi les civils (557 morts, soit plus de 50% du total) même si elles ne les visent pas directement mais ciblent le plus souvent les soldats étrangers ou afghans, ou des bâtiments officiels.

L'ONU souligne que les assassinats ont quasiment doublé, notamment les meurtres de candidats aux élections législatives du 18 septembre. Cette tactique des insurgés, essentiellement à l'œuvre dans le sud, visent également souvent les chefs de tribus afin d'installer un climat de peur en ôtant aux villages et communautés leurs leaders traditionnels. En moyenne, selon l'ONU, un civil est tué chaque jour par les talibans dans le sud du pays.

lessentiel.lu avec afp

L'Otan tue aussi, mais de moins en moins

Les frappes aériennes de l'Otan, longtemps mises en cause par l'ONU et par le gouvernement du président afghan Hamid Karzaï, contribuent au tiers des civils tués par les forces internationales et afghanes, soit une baisse de 64%. La limitation de ces frappes, décidée en 2009 par le général McChrystal alors commandant des forces américaines et internationales, avait permis une réduction du nombre de civils tués. Les insurgés étaient alors devenus les premiers responsables des pertes civiles.

Ton opinion