Yémen – Plus de 165 rebelles Houthis tués au sud de Marib
Publié

YémenPlus de 165 rebelles Houthis tués au sud de Marib

De nouveaux raids au sud de la ville yéménite de Marib, ont fait plus de 150 morts parmi les rebelles Houthis.

Selon l’ONU, la guerre a dévasté le pays pauvre de la péninsule arabique, provoquant le pire désastre humanitaire en cours dans le monde.

Selon l’ONU, la guerre a dévasté le pays pauvre de la péninsule arabique, provoquant le pire désastre humanitaire en cours dans le monde.

Reuters

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen a affirmé, dimanche, avoir tué plus de 165 rebelles Houthis dans de nouveaux raids au sud de la ville stratégique de Marib, où les combats ont fait environ un millier de morts ces derniers jours. Les frappes ont «détruit dix véhicules militaires et tué plus de 165 éléments terroristes» au cours des 24 dernières heures à Al-Abdiya, a déclaré la coalition, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle SPA.

Depuis une semaine, la coalition annonce quotidiennement des dizaines de rebelles tués dans cette zone, alors que ceux-ci progressent en direction de Marib. La ville, dernier bastion du gouvernement dans le nord du Yémen, est au cœur d’une bataille sanglante.

Pas de source indépendante

Sur Twitter, les Houthis ont assuré dimanche avoir pris plusieurs fronts autour de Marib, dont Al-Abdiya. Ce district a essuyé une salve de frappes aériennes, ces derniers jours, tuant environ un millier de rebelles, selon la coalition.

Les chiffres n’ont pas pu être vérifiés de source indépendante. Et les Houthis ne communiquent que très rarement sur les victimes dans leurs rangs. À environ 100 kilomètres au sud de la ville de Marib, Al-Abdiya se situe à l’intérieur de la province de Marib, région riche en pétrole et géographiquement stratégique entre le nord et le sud du Yémen.

Coalition militaire

Depuis la prise de Sanaa en 2014, les rebelles proches de l’Iran se sont emparés d’une majeure partie du nord du pays à l’exception de Marib. L’Arabie saoudite intervient depuis 2015 à la tête d’une coalition militaire pour appuyer les forces pro-gouvernementales.

La guerre a dévasté le pays pauvre de la péninsule arabique, provoquant le pire désastre humanitaire en cours dans le monde, selon l’ONU. Elle a fait des dizaines de milliers de morts, surtout des civils, et des millions de déplacés, d’après des ONG. Menacés d’une famine à grande échelle, plus des trois quarts de la population yéménite dépendent de l’aide internationale.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion