Opération coup de poing – Plus de 3 000 fraudeurs verbalisés à Paris

Publié

Opération coup de poingPlus de 3 000 fraudeurs verbalisés à Paris

Une opération «sans précédent» a eu lieu mardi, dans les six gares de la capitale française. La tolérance zéro a été appliquée.

Des centaines d'agents ont contrôlé tous les passagers.

Des centaines d'agents ont contrôlé tous les passagers.

AFP/Alain Jocard

Il valait mieux avoir son titre de transport, mardi, à Paris. Près de 550 agents de la SNCF, épaulés par la police et les douanes, ont contrôlé systématiquement tous les passagers dans les six principales gares de la capitale. Résultat: 3 307 procès-verbaux ont été dressés en trois heures et 78 000 euros d'amendes collectés.

L'opération était «sans précédent», selon la SNCF. Ses agents ont totalement bouclé l'accès aux quais, pour ne laisser aucune échappatoire aux resquilleurs à la descente des trains. Près de 300 000 personnes ont été contrôlées.


Mais cette offensive coup de poing n'a touché que la pointe de l'iceberg. La SNCF estime que le taux de fraude en Île-de-France est de 7%, soit 220 000 voyageurs par jour. Cela représente un manque à gagner de 63 millions par an. Si l'on inclut le réseau des métros de la RATP et des bus, le trou grimpe à 400 millions par an, indique Le Figaro.

La SNCF a averti: elle va multiplier ces opérations de «bouclages» de gares. Elle mise aussi sur les contrôles aléatoires, dont le nombre a été doublé entre 2016 et 2018. Résultat: le nombre de PV a également été multiplié par deux. Mais sa botte secrète est le contrôle en civil. Un agent dresse ainsi trois fois plus d'amendes que s'il est en uniforme.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion