Publié

Coronavirus«Plusieurs autres vagues plus graves encore»

D'après une étude scientifique, le coronavirus va encore provoquer des vagues épidémiques intenses avant de devenir saisonnier. Comme la grippe, il ne disparaîtrait jamais...

Le coronavirus pourrait ne jamais disparaître...

Le coronavirus pourrait ne jamais disparaître...

«Plusieurs vagues successives encore plus graves que la première», puis un coronavirus saisonnier, telles sont les conclusions des chercheurs de l'Université américaine de Beyrouth et de l'université du Qatar. Un rapport pour le moins pessimiste, mais qui confirme les prédictions scientifiques effectuées au cours des derniers mois.

Pour le Dr Hassan Zaraket, les vagues épidémiques vont se succéder «jusqu'à ce que la population mondiale atteigne l'immunité collective», explique-t-il dans le journal français L'Express. En clair, le coronavirus continuera de bouleverser la planète tant que 60 ou 70% de la population n'aura pas contracté la maladie...

Une fois cette immunité atteinte, le Covid ne disparaîtrait pas pour autant, selon les chercheurs. Au même titre que la grippe ou que les autres virus respiratoires, il deviendrait alors un virus saisonnier qui revient chaque hiver dans les zones tempérées.

«Apprendre à vivre avec le virus»

Plusieurs raisons à cela, les températures froides favorisent la survie des virus et les systèmes immunitaires des personnes sont plus faibles en cette période.

D'autre part, les gens se retrouvent davantage dans des endroits confinés en hiver (bars, restaurants). Le même schéma que les autres virus en somme, à la différence notable que le coronavirus possède un taux de reproduction plus important.

L'équipe de chercheurs a également de sérieux doutes sur l’efficacité potentielle d'un vaccin sur le long terme sachant que le virus va muter. Le risque de réinfection n'est pas à écarter selon les scientifiques, qui estiment que la population devra donc «apprendre à vivre avec le virus».

(th/L'essentiel)

Ton opinion