Mexique – Plusieurs corps retrouvés devant un bâtiment officiel

Publié

MexiquePlusieurs corps retrouvés devant un bâtiment officiel

Les corps étaient placés dans une voiture, devant le siège du gouvernement de l’État du Zacatecas, champ de bataille entre deux cartels mexicains.

Le gouvernement avait annoncé 460 militaires en renfort des 4 000 déjà déployés dans l’État du Zacatecas.

Le gouvernement avait annoncé 460 militaires en renfort des 4 000 déjà déployés dans l’État du Zacatecas.

AFP

Une dizaine de cadavres ont été retrouvés jeudi, dans un véhicule garé devant le siège du gouvernement régional de l’État du Zacatecas, dans le nord du Mexique, territoire que se disputent deux des plus puissants cartels du pays, selon les autorités. «À 5h30 (12h30 au Luxembourg) ce matin, on m’a parlé d’une voiture grise (…) laissée ici face au palais du gouvernement avec des corps apparemment frappés, abîmés», a déclaré le gouverneur David Monreal, sur les réseaux sociaux.

Il y avait au total dix corps dans le véhicule, selon le quotidien la Jornada proche du pouvoir. Les médias locaux avaient parlé dans un premier temps de six corps dans le véhicule abandonné par un conducteur solitaire. Selon les autorités, l’État du Zacatecas est un champ de bataille entre les cartels de Sinaloa et du Jalisco Nueva Generacion.

«Abrazos, no balazos»

Fin novembre, le président de la République Andres Manuel Lopez Obrador s’était rendu sur place, après la découverte d’une quinzaine de cadavres, pendus en public en quelques jours. Le gouvernement avait annoncé 460 militaires en renfort des 4 000 déjà déployés dans la zone.

Zacatecas est gouverné depuis septembre par le parti du Mouvement pour la régénération nationale (Morena) du président de la République. D’après les chiffres officiels, le Mexique a enregistré près de 300 000 assassinats depuis 2006, quand l’ex-président Felipe Calderon a lancé une opération militaire antidrogue.

L’actuel chef de l’État affirme préférer la politique du «abrazos, no balazos» avec les narcotrafiquants («des accolades, pas des fusillades»), mais a maintenu un déploiement de forces militaires dans tout le pays. L’actuel gouvernement s’est même doté d’un nouveau corps de sécurité, la Garde nationale, créée par décret du 26 mars 2019 pour combattre le crime organisé.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion