A Luxembourg-Ville – Plusieurs nouvelles vies attendent l'hôtel des Postes

Publié

À Luxembourg-VillePlusieurs nouvelles vies attendent l'hôtel des Postes

LUXEMBOURG - Le bâtiment emblématique de POST va être revalorisé d'ici 2023. Après des travaux à 50 millions d'euros, il se partagera entre un hôtel, un bar, un restaurant...

L'hôtel des Postes, à Luxembourg, à l'abandon depuis le déménagement du siège de POST dans le quartier Gare, va avoir droit à une nouvelle vie. Le bâtiment classé monument national sera refait à neuf d'ici 2023. POST a signé un partenariat avec le groupe français Artea à cette fin. C'est Artea qui exploitera l'immeuble, qui reste propriété de POST. Et les deux sociétés s'uniront dans l'entreprise hôtel des Postes pour la rénovation. 

Au final, les 8 600 m² disponibles (POST conserve l'usage de quelque 1 500 m²) vont être divisés en plusieurs parties. Au rez-de-chaussée, un restaurant, un bar, des commerces et le lobby d'un hôtel «lifestyle», présenté comme une «nouvelle génération d'hôtel». Du 1er au 3e étage, on retrouvera les chambres de l'hôtel et le 4e étage sera dédié à des espaces du coworking. Le sous-sol sera dédié à des espaces de bien-être indépendants, pour les clients de l'hôtel mais aussi pour les résidents et touristes de passages.

«Ce bâtiment est un bijou»

Mais avant d'imaginer aller prendre un verre ou passer la nuit à la poste, au moins deux ans de travaux, et environ 50 millions d'euros d'investissements partagés par POST et Artea, seront nécessaires sur le bâtiment construit entre 1908 et 1910 (voir encadré), mais qui a subi depuis de nombreuses modifications, pas toujours très heureuses. «Ce ne sont pas des transformations qui se font en six mois, ou un an», explique Claude Strasser, directeur général de POST Luxembourg. La cour intérieure, par exemple, est masquée par un plafond en tôle ondulée destiné à protéger les voitures qui y stationnent. Un toit appelé à disparaître pour la création d'une cour intérieure ouverte, avec des terrasses et une partie protégée de la pluie par une verrière. D'autres transformations à la mode des années 1960 ou 1970 sont appelées à disparaître, pour faire resurgir totalement l'aspect originel des lieux.

L'idée est de «restituer la valeur du bâtiment, c'est un bijou», explique Claude Strasser. «On ne veut plus le garder fermé, mais l'ouvrir au public». Une idée reprise par Philippe Baudry, PDG d'Artea. «Le site aura différentes composantes, dans l'idée de créer de la vie et d'en faire un lieu inspirant, avec la philosophie d'un projet équilibré». Et l'hôtel, qui devrait comporter autour de 85 chambres, «ne sera pas un hôtel de luxe», mais un endroit «où les gens auront plaisir à entrer». La designer Géraldine Dohogne, qui a élaboré le concept, voit dans le futur hôtel des Postes «un lieu à taille humaine».

De quoi réjouir la ville de Luxembourg qui avait insisté dès le départ pour que le site soit ouvert à tous. «Nous sommes heureux de pouvoir garder ce bâtiment qui appartient au patrimoine de la ville et de lui redonner le caractère qu'il mérite, pour son plus grand bien et pour le plus grand bien de la vie en ville», se réjouit Lydie Polfer, la bourgmestre de la capitale. Mais avant de se lancer véritablement dans les travaux, les promoteurs doivent encore peaufiner divers détails techniques avec la la Ville de Luxembourg et les Sites et Bâtiments. Et pour savoir quel restaurant, quel commerce, quel hôtel s'implanteront, il faudra être encore plus patient...

(jw/L'essentiel)

Un bâtiment historique

Si l'activité postale sur le site où se trouve l'hôtel des postes a débuté au XIXe siècle, le bâtiment actuel a été construit de 1902 à 1905 pour l'aile côté Um Piquet et de 1908 à 1910 pour les ailes principales, dans un style néo-renaissance française. L'immeuble porte la signature de l'architecte national Sosthène Weis et le gros-œuvre a été réalisé par Achille Giorgetti, ancêtre de l'entreprise qui existe toujours aujourd'hui. La façade comporte des sculptures de maîtres luxembourgeois de l'époque, comme Mich, Cito, Wercollier...

Ton opinion