Porsche veut éviter le fiasco

Publié

Porsche veut éviter le fiasco

6 000 ouvriers de Porsche ont arrêté le travail, lundi.

6 000 ouvriers de Porsche ont arrêté le travail, lundi.

afp

Porsche tenait lundi une réunion de crise de son conseil de surveillance pour éviter que le projet de fusion avec Volkswagen ne tourne au fiasco. Mais l'héritier «Ferdinand Piëch n’est pas là», a dit un porte-parole.

Le rendez-vous est pourtant crucial, puisqu’il doit permettre à la famille Porsche/Piëch, qui contrôle complètement la marque de voitures de luxe détentrice d’environ 51 % de Volkswagen (VW), de se mettre d’accord pour relancer les discussions avec VW.

Dimanche, VW a annoncé que les discussions sur une fusion avec Porsche étaient interrompues, en raison de l’attitude peu constructive de ce dernier. Porsche dément mais confirme qu’une réunion prévue hier a été annulée. «D’autres rendez-vous sont prévus», a précisé Porsche, mais sans donner la moindre date. Cette confusion provoque une vive inquiétude chez les salariés de Porsche, qui craignent un rachat de Porsche par VW.

Ton opinion