Etats-Unis – Positif au Covid-19, il décède dans l'avion
Publié

États-UnisPositif au Covid-19, il décède dans l'avion

Un passager qui aurait menti sur son état de santé avant d’embarquer, a été victime d’un malaise lors d’un vol, lundi dernier. Des passagers ont tenté en vain de le réanimer.

Les autorités sanitaires fédérales ont ouvert une enquête après le décès d’un homme à bord d’un avion, lundi dernier. Lors de ce vol de la compagnie United Airlines censé relier Orlando (Floride) à Los Angeles (Californie), un passager s’est mis à trembler, à transpirer et à suffoquer. Son état s’est ensuite dramatiquement détérioré et le commandant de bord a pris la décision d’effectuer un atterrissage d’urgence à La Nouvelle-Orléans (Louisiane).

Plusieurs passagers sachant pratiquer la réanimation se sont relayés pendant une heure, tentant le tout pour le tout pour sauver la victime. Une fois l’avion posé en Louisiane, l’homme a été emmené d’urgence à l’hôpital, où il a succombé. Les Centres pour le contrôle et la prévention de maladies (CDC) ont informé la compagnie aérienne United Airlines que le passager était positif au Covid-19. Or, il avait rempli un formulaire affirmant qu’il avait été testé négatif et qu’il ne présentait pas de symptômes.

«Il semble que le passager ait rempli cette demande de manière erronée», a fait savoir la compagnie. Plusieurs voyageurs ont par ailleurs entendu la femme du passager expliquer à une des personnes tentant de le réanimer qu’il présentait des symptômes du Covid-19, dont la perte du goût et de l’odorat. Tony Aldapa fait partie des passagers qui ont tenté de réanimer le malheureux. «Qu’il ait ou non le Covid-19, il avait besoin d’une réanimation. J’aimerais que quiconque fasse la même chose pour moi ou ma famille dans une situation similaire», confie-t-il au Daily Mail.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes qui se trouvaient dans l’avion ont accusé United d’avoir fait preuve de laxisme. «Puis-je vous demander comment vous avez pu laisser un homme positif embarquer sur mon vol hier soir? (…) Nous sommes tous restés assis pendant des heures à attendre pendant que vous nettoyiez son sang et ses germes avec des lingettes humides. Est-ce ainsi que vous vous occupez de la sécurité et de la santé des autres?» s’est notamment indignée une voyageuse.

Les quatre hôtesses de l’air qui travaillaient sur ce vol ont été placées en quarantaine pour deux semaines, dès leur arrivée à Los Angeles. Quant aux passagers, ils ont été invités à se renseigner sur la procédure à suivre et à rester chez eux en cas de symptômes.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion