Wimbledon: Pour Fabio Fognini, Nadal n'est pas blessé

Publié

WimbledonPour Fabio Fognini, Nadal n'est pas blessé

Sur ses réseaux sociaux, le fantasque joueur italien a laissé entendre que le Majorquin n’était pas honnête sur son état de santé.

Rafael Nadal en discussions avec le médecin lors de son quart de finale contre Taylor Fritz à Wimbledon.

Rafael Nadal en discussions avec le médecin lors de son quart de finale contre Taylor Fritz à Wimbledon.

Getty Images

Il est plutôt rare que des collègues sur le circuit se montrent du doigt sur les réseaux sociaux. C’est pourtant ce que n’a pas hésité à faire le bouillant italien Fabio Fognini à propos de Rafael Nadal.

Via une publication sur son compte Instagram, tard mercredi, le fantasque joueur de Sanremo a laissé entendre que le «Taureau de Manacor» nous racontait des sornettes. Répondant à un article de presse italien où il était souligné que l’Espagnol de 36 ans avait rallié les demi-finales de Wimbledon blessé, Fabio Fognini a lancé un avertissement à ses suiveurs. «Les gars, arrêtez de croire ce que vous lisez s’il vous plaît!!!»

Touché aux abdominaux selon ses dires, portant en bandage sur la zone en question, le recordman de titres en Grand Chelem (22) a galéré pour venir à bout de l’Américain Taylor Fritz (14e) 3-6, 7-5, 3-6, 7-5, 7-6 (10/4). En conférence de presse. il a laissé entendre que sa participation à sa demi-finale contre l’Australien Nick Kyrgios était incertaine. «Je n’en ai aucune idée. Je ne peux pas vous donner une réponse claire. Si je le fais, je risque d’être un menteur demain (ndlr: jeudi) ou vendredi en fonction des résultats du scan.»

Beau vaincu, Taylor Fritz ne croit pas que son adversaire jouait la comédie. «Au début, je pense qu’il ne savait pas à quel point sa blessure était grave, a-t-il expliqué face aux journalistes. Cela explique sans doute sa façon de bouger, qui était moins explosive. Une fois qu’il a eu une idée concrète, il savait que ça allait l’affecter que sur le service et qu’il pouvait jouer du fond de court. Donc non, je ne pense pas qu’il ait inventé une blessure ou quoi que ce soit. La vitesse de son service a chuté. Il ne ferait pas ça sans raison.»

Il y a un mois, Rafael Nadal a remporté Roland-Garros pour la quatorzième fois avec un pied endormi par deux injections dans les nerfs de son pied gauche «avant chaque match». En janvier, il avait fait un retour triomphal à l’Open d’Australie après une longue pause de six mois, toujours en raison de son pied. «Je suis un joueur qui a l’habitude de jouer avec la douleur, gérer différents problèmes», racontait le Majorquin mercredi soir. On dirait que c’est justement ce que lui reproche Fabio Fognini.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire