Football – Pour Koeman, «le calendrier tue les joueurs»

Publié

FootballPour Koeman, «le calendrier tue les joueurs»

Le coach du FC Barcelone s’appuie beaucoup sur les médias pour asséner ses vérités contre ses joueurs, son club, les arbitres et les adversaires. Et surtout pour râler.

Koeman, lors de son arrivée en Espagne l’été dernier.

Koeman, lors de son arrivée en Espagne l’été dernier.

REUTERS

Ronald Koeman a encore râlé: samedi, le coach du FC Barcelone depuis le 19 août a fustigé le calendrier «trop chargé» qui «tue les joueurs». Il exige rien moins qu’une réforme de l’agenda footballistique de la part des instances.

«Pour les grands clubs, le nombre de matches est très difficile dans chacune des compétitions. Et plus encore en cette période de Covid, avait rappelé le Hollandais à la veille du match contre le Betis, qui a été le 11e des Blaugranas en un peu plus d’un mois (soit un match tous les trois jours et demi). «Nous devons aider les joueurs. C’est trop. Ce calendrier tue les joueurs. Il y a beaucoup de blessures dues à la fatigue et aux déplacements (ndlr: le Barça a disputé ce dimanche sa 10e rencontre de l’année à l’extérieur)». Le technicien était déjà apparu remonté contre le calendrier en décembre:

Depuis qu’il est en Catalogne comme entraîneur, Koeman se plaint souvent dans la presse, au risque parfois de passer pour un râleur invétéré. Il a récemment fustigé les déclarations parisiennes au sujet de Lionel Messi, y voyant une tentative de déstabilisation avant les retrouvailles des deux clubs en Ligue des champions. Il a aussi pesté contre ses dirigeants, le terrain synthétique du centre d’entraînement, les arbitres ou encore un joueur de Getafe.

Même ses propres joueurs en prennent pour leur grade. Après le succès poussif de ses hommes contre Cornella il y a deux semaines en Coupe, le Hollandais avait défendu le droit de critiquer son vestiaire. «Si vous êtes un joueur du Barça, vous devez être exigeant. Je les critique avec respect. Je veux les aider, mais si nous jouons contre Cornella, avec tout le respect que je vous dois, et que nous ne sommes pas capables de gagner en 90 minutes, je dois dire ce que je vois. Si ce n'est pas le cas, faites venir un autre entraîneur».

(L'essentiel/JCZ)

Ton opinion