Alimentation – Pour maigrir, baissez le son et la lumière

Publié

AlimentationPour maigrir, baissez le son et la lumière

L’influence de l’environnement dans lequel on mange serait capitale sur le nombre de calories consommées. Oui au fast food, mais dans un restau chic.

Manger des hamburgers dans un lieu cosy plutôt que dans un fast food permet d'ingurgiter moins de calories.

Manger des hamburgers dans un lieu cosy plutôt que dans un fast food permet d'ingurgiter moins de calories.

L’Université de Cornell, aux États-Unis, a effectué une étude portant sur l’ambiance dans laquelle se nourrissent les gens. Résultat: on ingurgite bien moins de calories lorsque l’on mange dans un lieu calme et accueillant.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont séparé 60 personnes en deux groupes. Ces derniers ont ensuite dîné dans deux restaurants différents, un fast food traditionnel et un restaurant chic, où l’éclairage était doux et l’ambiance musicale reposante. Tous ont mangé un menu de fast food traditionnel. Conclusion: 175 calories de moins pour ceux qui se trouvaient dans le restaurant, ils ont laissé 18% de nourriture en plus par rapport aux personnes qui dînaient dans le fast food.

Redorer l'image des chaînes de restauration rapide

«Alors que la même nourriture a été servie dans les deux endroits, les clients du second ont jugé leur repas meilleur que ceux du premier», indique The Huffington Post. «Ces résultats suggèrent qu’une ambiance plus détendue augmente le sentiment de satisfaction et diminue la quantité consommée», souligne Brian Wansink, directeur du laboratoire Food and Brand Lab.

Cette découverte pourrait permettre aux chaînes de restauration rapide de redorer leur image, elles qui sont souvent pointées du doigt comme contribuant à amplifier le pourcentage de personnes obèses. «En effectuant quelques modifications, comme tamiser la lumière ou faciliter la diffusion sonore, ces restaurants pourraient aller très loin dans la diminution du phénomène de surconsommation», poursuit le spécialiste. Sans compter que les consommateurs, quant à eux, seraient davantage satisfaits de leur repas.

(L'essentiel Online/mri)

Ton opinion