Crash à Milan – «Pourquoi avoir dévié? Pour éviter une turbulence?»

Publié

Crash à Milan«Pourquoi avoir dévié? Pour éviter une turbulence?»

La chute du petit avion qui s’est écrasé dimanche à San Donato Milanese a duré seize secondes. La tour de contrôle a vainement tenté de comprendre ce qui se passait à bord.

Au lendemain du crash aérien qui a fait huit morts, dimanche près de Milan, l’enquête se poursuit pour déterminer les causes du drame. À 13h07, trois minutes après le décollage, le Pilatus PC-12 a dévié de sa trajectoire et a commencé à perdre 25-30 mètres d’altitude par seconde. Selon le «Corriere della Sera», la tour de contrôle a eu un dernier échange avec le pilote juste avant l’accident: «Pourquoi vous avez dévié? Pour éviter une turbulence?» a voulu savoir un contrôleur aérien. Le milliardaire roumain Dan Petrescu aurait alors répondu en évoquant une «petite déviation», sans donner de détails. Il aurait ensuite demandé à rentrer à l’aéroport.

L’appareil a disparu des écrans sans avoir émis de «mayday» et s’est écrasé après seize secondes de chute. Au moment du drame, les rapports météorologiques indiquaient une bruine, un vent léger et des nuages bas. Selon les experts, on ne peut exclure ni un malaise du pilote ni une désorientation au milieu des nuages. Une autre hypothèse concerne le moteur, qui pourrait s’être «bloqué». Les informations tirées de la boîte noire devraient apporter de précieux renseignements aux enquêteurs.

Huit personnes ont péri dans la tragédie. Dan Petrescu, 68 ans, était l’un des hommes les plus riches de Roumanie. Il a été emporté avec sa femme Dorotea, 65 ans et leur fils Dan Stefano, 30 ans. Filippo, un Italien de 32 ans, sa femme Claire Stephanie et leur enfant Rafael figurent également parmi les victimes. Miruna, qui était la mère de Claire, et Julien, un ami de Dan Stefano âgé de 35 ans, ont aussi perdu la vie. Le groupe s’était réuni quelques heures avant le crash pour célébrer le baptême du petit Rafael, âgé d’un an et demi.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion