Exécution en Syrie – Pourquoi les otages sont si calmes avant de mourir?

Publié

Exécution en SyriePourquoi les otages sont si calmes avant de mourir?

Un ancien traducteur de l’État islamique a livré quelques secrets de l’organisation qui font froid dans le dos.

Beaucoup se sont sans doute demandés pourquoi les otages de l’EI restaient impassibles alors qu’ils étaient à quelques secondes de se faire exécuter par leurs bourreaux. Un ancien traducteur de Daesh réfugié en Turquie qui se fait appeler «Saleh» a expliqué les raisons à Sky news.

Après avoir confirmé qu’il avait assisté à l’exécution de l’otage japonais, Kenji Kyoto, l’ex-interprète raconte. Si les prisonniers n’ont pas l’air d’avoir peur, c’est parce qu’ils sont soumis constamment à des fausses exécutions. «On leur dit, "pas de problème, c’est seulement pour la vidéo, on ne va pas te tuer, on veut juste forcer ton gouvernement à stopper son intervention en Syrie"», relate Saleh, «alors ils ne s’inquiètent pas mais moi je sais qu’ils meurent à la fin».

Pour réconforter leurs otages, pour leur faire croire qu’ils sont des leurs, les membres de l’EI leur donnent des noms musulmans. Kenji Kyoto avait ainsi été baptisé Abu Saad. «Et quand ils l’appelaient Abu Saad, il était plus relax», pensant sans doute qu’il allait être considéré comme l’un des leurs.

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Ton opinion