Santé – Pourquoi tant de césariennes au Luxembourg?

Publié

SantéPourquoi tant de césariennes au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Près d'un accouchement sur trois au Grand-Duché se fait par césarienne, selon une étude de l'Institut européen Eurostat.

Le taux d'accouchements par césarienne ne faiblit pas au Grand-Duché et reste dans la moyenne haute des pays de l'Union européenne, révèle une étude Eurostat. Selon l'Institut européen de statistiques, 30% des naissances au Luxembourg en 2017 se sont accompagnées d'une césarienne, un chiffre qui ne baisse pas et qui est légèrement supérieur à la moyenne européenne.

Ce ratio place le Grand-Duché dans la première partie du classement européen, certes loin de Chypre (54,8%) ou de la Roumanie (près de 45%) mais largement devant la Belgique (22%) ou la France (20%). À titre de comparaison, le pays qui a le moins recours aux césariennes est la Finlande, avec un taux de 16,5%, pour l'année de référence 2017.

Exposés sur le plan juridique

Interrogé par L'essentiel, le Dr Pit Duschinger, président de la Société luxembourgeoise de gynécologie et d'obstétrique (SLGO), décrypte les résultats du Luxembourg: «Chez nous, les médecins - qui travaillent à 90% de manière libérale - sont beaucoup plus exposés que dans les pays voisins. De plus, il n'y a qu'un seul centre de néonatologie au Luxembourg, à la maternité Grande-Duchesse-Charlotte. Les autres maternités ont tendance à minimiser les risques liés aux accouchements, en procédant à des césariennes».

Depuis ces 20 dernières années, les médecins sont de plus en plus exposés sur le plan juridique, avec un nombre croissant de demandes de dédommagements. «En effectuant des césariennes, ils veulent se protéger par rapport à d'éventuelles poursuites, ajoute le Dr Pit Duschinger. «Ce chiffre de 30% est par ailleurs lié à la volonté de beaucoup de patientes de programmer leur accouchement, à une date médicalement raisonnable».

(pp/L'essentiel)

Ton opinion