Diplomatie : Poutine évoque une «intensification» de la coopération Russie-Iran

Publié

Diplomatie Poutine évoque une «intensification» de la coopération Russie-Iran

Le président russe et son homologue iranien se sont entretenus au téléphone samedi sur «une série de questions» liées aux relations bilatérales entre les deux pays. 

Alors que la guerre en Ukraine se poursuit,  Moscou et Téhéran ont entamé un important rapprochement.

Alors que la guerre en Ukraine se poursuit,  Moscou et Téhéran ont entamé un important rapprochement.

AFP

Le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu samedi par téléphone avec son homologue iranien Ebrahim Raïssi, a annoncé le Kremlin, au moment où Téhéran apparait comme un allié majeur de Moscou dans son intervention en Ukraine.

Rapprochement entre les deux pays 

Les deux dirigeants ont évoqué «une série de questions» liées aux relations bilatérales entre l’Iran et la Russie «en mettant l’accent sur une intensification de la coopération dans les domaines politique, économique et commercial», a indiqué la présidence russe dans un communiqué. Le Kremlin précise que Vladimir Poutine et Raïssi ont aussi abordé «le domaine des transports et de la logistique», alors que les économies russe et iranienne sont sous le coup de lourdes sanctions occidentales.

Cet appel intervient alors que Vladimir Poutine semble de plus en plus isolé sur la scène internationale depuis le lancement de son offensive en Ukraine, fin février, marquée depuis par une série de défaites de l’armée russe. Vladimir Poutine a notamment renoncé à se rendre, la semaine prochaine, au sommet du G20 en Indonésie. Alors que la Chine et l’Inde, d’habitude alliés de la Russie, se disent préoccupés par le conflit, Moscou et Téhéran ont entamé un important rapprochement.

Drones iraniens en Ukraine 

Kiev et ses soutiens occidentaux, notamment américains, accusent ainsi la Russie d’utiliser massivement des drones de fabrication iranienne en Ukraine. Des articles de presse ont aussi fait état de potentielles livraisons de missiles sol-sol iraniens à Moscou, des accusations démenties par Téhéran.

Début novembre, l’Iran a toutefois reconnu avoir fourni des drones à la Russie, mais a assuré que ces livraisons avaient eu lieu avant l’offensive en Ukraine. Cette semaine, le secrétaire du puissant Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, s’est lui rendu à Téhéran, où il a eu des discussions sur la coopération sécuritaire entre les deux pays.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires