Virus Ebola – Premiers cas confirmés à New York et au Mali

Publié

Virus EbolaPremiers cas confirmés à New York et au Mali

Alors que l'épidémie menace de gagner deux nouveaux pays d'Afrique de l'Ouest, le Mali et la Côte d'Ivoire, New York a enregistré son premier cas.

L'Hôpital Bellevue, à New York, a été aménagé pour traiter les patients atteints par le virus.

L'Hôpital Bellevue, à New York, a été aménagé pour traiter les patients atteints par le virus.

AFP

Un médecin, récemment revenu de Guinée, a contracté le virus, a affirmé jeudi soir le maire de New York, Bill de Blasio. Le médecin de 33 ans a été immédiatement placé en quarantaine à l'hôpital Bellevue de Manhattan. Il avait travaillé en Guinée pour Médecins sans frontières (MSF) avec des malades infectés.

Le médecin de New York avait été hospitalisé jeudi, avec une forte fièvre et avait subi des examens pour déterminer s'il avait contracté le virus. Il est le premier cas avéré d'Ebola dans la plus grande ville américaine et le neuvième aux États-Unis depuis août.

«Pas de raison de s'inquiéter»

«Il n'y a pas de raison pour les New-Yorkais de s'inquiéter», a déclaré M. de Blasio, lors d'une conférence de presse. Il a insisté sur le fait que la ville de 8,4 millions d'habitants s'était préparée à cette éventualité. Les autorités new-yorkaises ont également lancé une enquête pour savoir quelles personnes le jeune médecin pourrait avoir rencontrées à New York et potentiellement mis en danger depuis son retour d'Afrique il y a dix jours. Sa petite amie a été placée en isolation, et l'appartement du médecin à Harlem scellé.

Le Mali a également enregistré son premier cas confirmé, une fillette de 2 ans venue de Guinée voisine avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (ouest), a annoncé jeudi soir le ministère de la Santé. Toutes les personnes ayant été en contact avec l'enfant ont été placées sous surveillance, selon les autorités sanitaires.

(L'essentiel/ats)

Ton opinion