Mobilisation à Luxembourg – Près de 2 000 à courir contre le cancer du sein

Publié

Mobilisation à LuxembourgPrès de 2 000 à courir contre le cancer du sein

LUXEMBOURG - La lutte contre le cancer du sein est loin d'être terminée. «Octobre rose» est là pour vous le rappeler. 2000 coureurs ont lancé la mobilisation ce samedi à Luxembourg.

20191005. Luxembourg, Neimënster. Broschtkriibslaf, jogging de 4km dans la vallée de la Pétrusse contre le cancer du sein.
Photo Julien Garroy / Editpress

20191005. Luxembourg, Neimënster. Broschtkriibslaf, jogging de 4km dans la vallée de la Pétrusse contre le cancer du sein.
Photo Julien Garroy / Editpress

Editpress/© Julien Garroy / Editpress

Du bon matin et sous un fin crachin! La météo n'a pourtant pas altéré la motivation de près de 2 000 participants au «Broschtkriibslaf» qui s'est déroulée ce samedi matin à Luxembourg-Ville. Au point de départ et à l'arrivée à l'Abbaye de Neumünster, ils étaient tous là pour se mobiliser contre le cancer du sein.

«Avec 1 800 préinscriptions à la course, c'est un nouveau record qui est battu», s'est félicitée Mariette Fischbach, présidente de Europadonna et ex-patiente. «Nous sommes très heureux de voir qu'autant de personnes se sentent solidaires avec celles qui sont atteintes du cancer du sein. Tout le monde doit être conscient qu'il faut surveiller son corps et sa santé. C'est très important au niveau de la prévention. On doit continuer à sensibiliser la population. Faire la première palpation soi-même est primordial pour détecter le moindre problème dès le départ. »

Des hommes et des entreprises aussi

Présente en basket pour l'occasion, Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur et de l'Égalité entre les femmes et les hommes est venue encourager les participants. «J'ai déjà participé par le passé et je participerai à nouveau lors des prochaines années», nous-a-t-elle promis. «Cette journée de solidarité est très importante. Le problème du cancer du sein peut toucher n'importe qui. La prévention ne doit pas être un tabou.»

Aux côtés de très nombreuses dames, des animaux, des enfants et des hommes étaient également de la partie. «Ce sont mes employées qui m'ont convaincu de participer», reconnaît Paolo Fiorucci, responsable de la crèche et du foyer de jour Sim Sala Bim à Luxembourg. «Sur un total de 40 personnes dans mes effectifs, 34 sont présentes ce samedi matin. C'est génial. C'est magnifique. J'ai été touché de près par le cancer du sein avec ma mère et c'est tout à fait normal de participer à un tel événement. J'espère que l'on sera encore plus en 2020. Malgré la pluie, on est bien habillé et tout devrait bien se passer.»

(fl/L'essentiel)

Ton opinion