Décrochage scolaire – Près d’un élève sur dix décroche et quitte l'école

Publié

Décrochage scolairePrès d’un élève sur dix décroche et quitte l'école

LUXEMBOURG - Selon les derniers chiffres du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, 1 660 élèves ont quitté le système scolaire sans diplôme en 2009/2010.

17,9%  des jeunes décrocheurs interrogés évoquent l’échec ou l’anticipation d’un échec scolaire. (AFP)

17,9% des jeunes décrocheurs interrogés évoquent l’échec ou l’anticipation d’un échec scolaire. (AFP)

Durant l’année scolaire 2009/2010, 1 660 élèves, soit 9% des effectifs ont quitté l’école sans diplôme ni certification. Des chiffres stables selon le ministère de l’Éducation nationale qui note qu’ils étaient à peine plus en 2008/2009 (1 690). Un taux bien loin des 17,2% enregistrés en 2003/2004, date de la mise en place du suivi de ces décrocheurs par les collaborateurs de l’Action locale pour jeunes (ALJ) en 2003/2004. Le Luxembourg est parmi les meilleurs élèves de la classe européenne et bien en dessous des objectifs visés (10%) par la Commission européenne pour 2020.

Parmi ces 1 660 élèves, 40% sont des décrocheurs dits temporaires puisqu’ils se sont entre-temps inscrits dans une autre école au Luxembourg (528) ou à l’étranger, surtout en Belgique (60%). Sur les 566 décrocheurs qui ont définitivement quitté le système (36%), 276 n’ont aucune occupation (46,3%), 158 ont un emploi (26,5%), 52 sont inscrits dans une mesure pour l’emploi (8,7%) et 110 ont à nouveau décroché après s’être inscrits dans une nouvelle école (18,5%).

Plus les garçons que les filles

Le profil du décrocheur? Un garçon, plutôt de nationalité étrangère, qui est inscrit en 9e pratique ou en régime technicien ou professionnel. Les élèves qui ont un retard scolaire d’au moins deux ans ont un risque deux fois plus élevé de décrocher. Le taux de récidive est d’ailleurs en progression: sur les 1 660 décrocheurs, 371 avaient déjà décroché au cours des années précédentes, soit un taux de 22,3% (contre 20% en 2008/2009 et 15% en 2007/2008).

Pourquoi ils décrochent? 17,9% des jeunes interrogés évoquent l’échec ou l’anticipation d’un échec scolaire, 11% l’incapacité à trouver un poste d’apprentissage, 11,2% le désintérêt de la formation choisie et 10,7% des raisons personnelles ou financières.

(MC/L'essentiel Online)

Ton opinion