Basket-Ball – «Prêts pour un rude combat»

Publié

Basket-Ball«Prêts pour un rude combat»

Le capitaine des
Bleus, Boris Diaw, se confie à «L'essentiel», avant France-Grèce, jeudi soir en quarts de l'Euro.

L'essentiel: Dans quel état d'esprit abordez-vous ce quart de finale?

Boris Diaw: L'équipe est bien. Nous sommes prêts et nous bénéficions de la confiance collective que nous ont apportée nos sept victoires depuis le début de l'Euro.

La défaite, sans enjeu, contre l'Espagne n'a-t-elle pas enrayé la dynamique?

Nous avons perdu contre une Espagne très forte et sans Tony Parker, Michael Gelabale et Joakim Noah. Cela reste une péripétie qui n'a pas d'influence sur la suite.

Vous retrouvez la Grèce, une vieille connaissance...

Nous avons perdu plusieurs fois contre eux, notamment en demi-finale de l'Euro-2005 et au Mondial-2006. Mais cette fois, le contexte est différent.

À quel type de match vous attendez-vous?

Ce sera un rude combat, une rencontre très physique. La Grèce est une équipe très défensive qui cherche à ralentir le jeu. À nous de continuer à jouer notre jeu.

Une victoire vous permettrait de faire un pas vers les Jeux olympiques 2012...

Les JO, cela fait plusieurs années que je cours après. Y aller serait vraiment quelque chose de génial.

Comment vous répartissez-vous les responsabilités de cadres avec Tony Parker?

Il n'y a pas besoin de s'organiser. Tony a cette aura et ce charisme qui lui permettent de s'exprimer et d'être entendu. Je fais aussi partager mon expérience en NBA (NDLR: il évolue aux Charlotte Bobcats) et avec les Bleus pour que tout aille bien.

La France peut-elle gagner cet Euro-2011?

C'est évidemment ce que l'on souhaite. Le problème c'est que sept autres équipes pensent la même chose...

Est-ce la meilleure équipe de France dans laquelle vous ayez jamais évolué?

Nous avons un bon potentiel. Est-ce la meilleure? Difficile à dire. C'est aux victoires qu'elle sera jugée.

Recueilli par Nicolas Martin

Ton opinion