Tour de France – Primoz Roglic s'est envolé dans les Alpes

Publié

Tour de FrancePrimoz Roglic s'est envolé dans les Alpes

Le coureur slovène a remporté mercredi la 17e étape du Tour de France, dans la station de Serre-Chevalier. Membre de l'échappée matinale, il a résisté au retour des favoris.

Slovenia's Primoz Roglic celebrates as he crosses the finish line during the 183 km seventeenth stage of the 104th edition of the Tour de France cycling race on July 19, 2017 between Le La Mure and Serre-Chevalier, French Alps.  / AFP PHOTO / PHILIPPE LOPEZ

Slovenia's Primoz Roglic celebrates as he crosses the finish line during the 183 km seventeenth stage of the 104th edition of the Tour de France cycling race on July 19, 2017 between Le La Mure and Serre-Chevalier, French Alps. / AFP PHOTO / PHILIPPE LOPEZ

AFP/Philippe Lopez

La première étape des Alpes a souri à un baroudeur. Le Slovène Primoz Roglic (Lotto-Jumbo), qui s'est glissé dans l'échappée du jour dès les premiers kilomètres, s'est débarrassé de ses rivaux dans la montée du Galibier, avant de résister au retour des favoris, pour triompher dans la station de Serre-Chevalier, près de Briançon, pour la 17e étape du Tour de France. L'ancien champion du monde de saut à ski par équipe (en 2007) signe sa plus belle victoire depuis qu'il s'est réorienté vers le cyclisme.

Le groupe de tête avait été rejoint par Alberto Contador (Trek-Segafredo), auteur d'une nouvelle marque de panache avec son attaque à 125 km de l'arrivée, dans les premières pentes du col de la Croix de fer. Personne n'a pu le suivre, pas même Nairo Quintana (Movistar), qui a tenté mais a rapidement lâché prise. Le Pistolero a été bien aidé par ses coéquipiers Michael Gogl, Jarlinson Pantano et Bauke Mollema. Mais le groupe de tête a explosé au pied de la dernière ascension, le col du Galibier, sur une accélération de Primoz Roglic.

Fabio Aru pas serein

Sur une nouvelle attaque, le Slovène est parti en solitaire et personne ne l'a revu, ni dans la montée, ni dans la descente finale qu'il a dévalée sans faire de faute. Grâce à ses qualités de rouleur, il a conservé un matelas de 1'13" sur ses poursuivants. Les autres membres du groupe de tête ont été repris par le groupe maillot jaune, y compris Alberto Contador.

Dans le groupe des favoris, Daniel Martin (Quick Step) a été le premier à attaquer, sans créer d'écart significatif. Romain Bardet (AG2R) a aussi tenté sa chance, avec plusieurs accélérations successives. Mais à chaque fois, le maillot jaune Christopher Froome (Sky) est revenu et les coureurs se sont neutralisés. Seuls Martin, Bardet et Barguil ont tenté des attaques, en vain. Aucune différence ne s'est formée dans le Galibier, hormis sur Fabio Aru (Astana) qui a franchi le col avec une quinzaine de secondes de retard sur ses rivaux. Un écart qui a grandi dans la montée, jusqu'à atteindre 31 secondes sur la ligne d'arrivée.

Deux abandons de marque

Au classement général, Christopher Froome, serein à chaque attaque de ses adversaires et félicité par le président français Emmanuel Macron à l'arrivée, reste leader de la course. Rigoberto Uran (Cannondale), deuxième de l'étape, profite des bonifications pour se classer deuxième à 27 secondes du leader, dans le même temps que Romain Bardet. L'ancien maillot jaune Fabio Aru dégringole du podium. À la dérive, Nairo Quintana (Movistar) a perdu 7'47" sur cette étape et quitte le top 10. La deuxième étape alpestre jeudi pourrait être décisive. Froome reste favori pour la victoire finale, d'autant qu'il semble supérieur à ses adversaires pour le contre-la-montre de vendredi.

Deux abandons ont émaillé l'étape. Thibaut Pinot (FDJ) et Marcel Kittel (Quick-Step) ont ainsi quitté la route du Tour pour des raisons différentes: le Français était usé par son Giro tandis que le maillot vert allemand, déjà pas à son avantage mardi, a souffert d'une chute survenue en début d'étape.

(jg/L'essentiel)

Maillot jaune: Christopher Froome

Maillot vert: Michael Matthews

Maillot à pois: Warren Barguil

Maillot blanc: Simon Yates

Tour de France

17e étape

1. Primoz Roglic

2. Rigoberto Uran à 1'13"

3. Christopher Froome à 1'13"

4. Romain Bardet à 1'13"

5. Warren Barguil à 1'13"

6. Mikel Landa à 1'16"

7. Daniel Martin à 1'43"

8. Alberto Contador à 1'44"

9. Louis Meintjes à 1'44"

10. Fabio Aru à 1'44"

39. Ben Gastauer à 16'43"

Classement général

1. Christopher Froome

2. Rigoberto Uran à 27"

3. Romain Bardet à 27"

4. Fabio Aru à 53"

5. Mikel Landa à 1'24"

6. Daniel Martin à 2'37"

7. Simon Yates à 4'07"

8. Louis Meintjes à 6'35"

9. Alberto Contador à 7'45"

10. Warren Barguil à 8'52"

32. Ben Gastauer à 1h25'30"

Ton opinion