Singapour – Profs de flirt pour les timides

Publié

SingapourProfs de flirt pour les timides

Les célibataires timides peuvent faire appel à des professeurs qui leur enseignent l'art du... flirt.

À 17 ans, Xavier See se trouvait moche, avait peu de copains et guère de succès auprès des filles. Six ans plus tard, il est coach spécialisé dans l'aide aux célibataires mal dans leur peau de Singapour. À 23 ans, élégant et sûr de lui, il enseigne comment conquérir le cœur des femmes pour 1 800 dollars singapouriens (1 000 euros) le stage de trois jours.

«Les hommes qui viennent me voir veulent gagner en confiance pour être sûrs de savoir comment aborder et séduire la femme de leur vie lorsque celle-ci se présentera», explique-t-il. Les clients ne manquent pas à Singapour, une oasis de prospérité en Asie où travail, compétition et argent règnent en maîtres. Au point que les autorités ont lancé plusieurs campagnes ces dernières années pour inciter les célibataires à penser davantage à... l'amour.

Dans ses stages, Xavier See enseigne à ses clients la «dynamique» des relations homme-femme, l'importance d'une bonne diction et d'une présentation avantageuse. Il les emmène ensuite sur le terrain afin de leur montrer comment se comporter avec une inconnue. «De nombreux gars sont peu sociables. Ils travaillent, puis jouent sur leur ordinateur et font peu de rencontres», témoigne Ryan Tan, qui a suivi un stage de flirt en 2008. Il a une petite amie depuis deux ans. Il prévoit de l'épouser cette année.

Ton opinion