En France – Projet d'action «violente», cinq femmes arrêtées
Publié

En FranceProjet d'action «violente», cinq femmes arrêtées

Cinq femmes ont été interpellées, dans la nuit de samedi à dimanche à Béziers, dont une soupçonnée d'avoir voulu commettre une action violente.

Une source judiciaire a précisé à l'AFP qu'une seule des interpellées était soupçonnée de vouloir commettre une action violente, les autres l'ayant été parce qu'elles étaient présentes au domicile.

Une source judiciaire a précisé à l'AFP qu'une seule des interpellées était soupçonnée de vouloir commettre une action violente, les autres l'ayant été parce qu'elles étaient présentes au domicile.

AFP

Cinq femmes ont été interpellées, dans la nuit de samedi à dimanche à Béziers, dont une soupçonnée d'avoir voulu commettre une action violente. Ces interpellations ont été effectuées par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sur la base d'éléments laissant craindre une action violente, a-t-on expliqué de source proche de l'enquête, en soulignant que les gardes à vue venaient de débuter et qu'il s'agissait de déterminer la nature du projet éventuel.

Une source judiciaire a précisé à l'AFP qu'une seule des interpellées était soupçonnée de vouloir commettre une action violente. Les quatre autres femmes interpellées, la mère et trois sœurs de la personne initialement visée par l'opération, l'ont été parce qu'elles étaient présentes au domicile, a indiqué la source judiciaire. De même source, au moins l'une des sœurs est mineure.

D'après Le Point, ces interpellations ont été réalisées «dans le quartier populaire de La Dévèze», au sud-est de Béziers. L'hebdomadaire français a également indiqué, citant une source locale, que ces femmes «étaient connues pour être radicalisées et, concernant certaines d'entre elles, pour avoir visionné des vidéos» du groupe État islamique.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion